Accueil » Dossier » L’utilité de comprimer votre partition SSD » Page 10

L’utilité de comprimer votre partition SSD

1 : Introduction 2 : Le NTFS a 19 ans 3 : SSD de référence et configuration de test 4 : La compression NTFS en pratique 5 : Débit en lecture/écriture séquentielle 6 : Lecture/écriture aléatoire de blocs de 4 Ko 7 : Lecture/écriture aléatoire de blocs de 512 Ko 8 : Démarrage/extinction de Windows, lancement d’applications 9 : PCMark 7 11 : Conclusion

SYSmark 2012

Modélisation 3D

Image 1 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Analyse de données / analyse financière

Image 2 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Création média

Image 3 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Bureautique

Image 4 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Score global

Image 5 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Gestion du système

Image 6 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Développement web

Image 7 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Le benchmark Sysmark 2012 nous montre lui aussi qu’en matière de performances, la compression NTFS a des avantages comme des inconvénients.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le NTFS a 19 ans
  3. SSD de référence et configuration de test
  4. La compression NTFS en pratique
  5. Débit en lecture/écriture séquentielle
  6. Lecture/écriture aléatoire de blocs de 4 Ko
  7. Lecture/écriture aléatoire de blocs de 512 Ko
  8. Démarrage/extinction de Windows, lancement d’applications
  9. PCMark 7
  10. SYSmark 2012
  11. Conclusion