Accueil » Dossier » L’utilité de comprimer votre partition SSD » Page 7

L’utilité de comprimer votre partition SSD

1 : Introduction 2 : Le NTFS a 19 ans 3 : SSD de référence et configuration de test 4 : La compression NTFS en pratique 5 : Débit en lecture/écriture séquentielle 6 : Lecture/écriture aléatoire de blocs de 4 Ko 8 : Démarrage/extinction de Windows, lancement d’applications 9 : PCMark 7 10 : SYSmark 2012 11 : Conclusion

Lecture/écriture aléatoire de blocs de 512 Ko

Lecture aléatoire

Image 1 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Écriture aléatoire

Image 2 : L'utilité de comprimer votre partition SSD

Nous découvrons ici un scénario inverse de la lecture/écriture séquentielle : quand nous passons à des blocs de 512 Ko, la compression NTFS apporte une amélioration des performances. L’écart est toutefois nettement plus marqué en écriture qu’en lecture.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le NTFS a 19 ans
  3. SSD de référence et configuration de test
  4. La compression NTFS en pratique
  5. Débit en lecture/écriture séquentielle
  6. Lecture/écriture aléatoire de blocs de 4 Ko
  7. Lecture/écriture aléatoire de blocs de 512 Ko
  8. Démarrage/extinction de Windows, lancement d’applications
  9. PCMark 7
  10. SYSmark 2012
  11. Conclusion