Accueil » Actualité » Ma Vie d’Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d’OC à la Gamers Assembly

Ma Vie d’Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d’OC à la Gamers Assembly

Il n’y a eu aucune victime… humaine.

Image 1 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

Du 14 au 17 avril se tenait la Gamers Assembly 2017. En marge des célèbres tournois de jeu vidéo avaient lieu plusieurs événements auxquels nous allions prendre part. L’HWBOT World Tour et sa compétition d’overclocking extrême (l’Overclocking World Championship – Poitiers 2017), mais également des ateliers d’apprentissage et une conférence sur le thème de l’overclocking, naturellement ! Retour sur ce super week-end !

À lire avant tout :
Ma Vie d’Overclockeur, Épisode 4 : mon bref record du monde sous Cinebench !
Ma Vie d’Overclockeur, Épisode 3 : mon meilleur Intel Core i7-7700K @ 6,7 GHz
Ma Vie d’Overclockeur, Épisode 2 : gagner la compétition RealBench Challenge II
Ma Vie d’Overclockeur, Épisode 1 : gagner la compétition RealBench Challenge I

À vos marques…

Image 2 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

Vendredi matin, départ anticipé du travail pour rejoindre mon copilote qui vient d’arriver chez moi. Devant nous plus de 7 heures de route, courage.

Ayant une année de discussion à rattraper, le trajet est abattu sans même s’en rendre compte, Gamers Assembly nous voilà !

Le temps de sortir tout le matériel, de discuter un peu avec tous les amis qui sont arrivés eux aussi, et il est déjà l’heure de partir se coucher, du moins pour moi.

Atelier HWBOT avec la FFOC

On attaque samedi matin sur le stand de HWBOT, dans la zone ouverte aux visiteurs. Des visiteurs qui arrivent justement, et départ sur les chapeaux de roue, dès les premières sessions, le public répond présent.

  • 1re étape : on apprend

Les ateliers se composent de deux parties. La première, obligatoire, consiste à suivre un petit cours théorique sur l’overclocking.

Image 3 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

Les bénévoles, qui sont pour la plupart des overclockeurs chevronnés, expliquent alors les bases de cette pratique à des groupes de 5 à 10 personnes. Sur ces ateliers, le public est très varié. On retrouve des fans qui viennent tous les ans, des personnes n’ayant jamais touché une pièce de hardware, des jeunes, voire des très jeunes, des garçons, des filles… et même des « anciens » !

Une fois les bases inculquées, une rapide présentation de la machine et des logiciels est effectuée. Le but est de rendre « l’élève » autonome afin qu’il puisse s’amuser sur la seconde partie de l’atelier. Nous avons vu passer plus de 200 personnes cette année sur les ateliers du HWBOT World Tour. Impressionnant !

  • 2e étape : On applique

Chaque candidat choisit une des 10 machines identiques mises à sa disposition. Il aura alors un temps limité pour faire le plus gros score possible sur un benchmark imposé. En cas de question, les instructeurs ne sont jamais très loin.

Le temps file et il nous faut maintenant préparer notre conférence sur l’overclocking. La vidéo n’étant pas encore ligne, nous ne pouvons malheureusement pas la partager ici. Elle sera à retrouver sur la chaîne Dailymotion ou YouTube de la Gamers Assembly.

Pendant ce temps, les bénévoles se relayent et se relayeront ainsi jusqu’au dimanche soir. Deux jours ou les visiteurs défileront sur le stand HWBOT en quête d’effectuer un score suffisamment haut pour se qualifier pour la phase finale de la compétition des débutants.

  • Phase finale

Les quatre meilleurs participants du week-end vont s’affronter pour essayer de remporter des lots fournis par les partenaires de l’événement, à savoir des alimentations Seasonic et des kits watercooling AiO signés Alphacool.

Image 4 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

À l’issue de ces trois jours c’est Pickaa (à gauche) qui a remporté la finale amateur face a Nina (droite – eh oui, une fille – l’overclocking n’est pas juste un sport de poilus). Dans le même temps avait lieu la phase de qualification de l’Overclocking World Championship.

Overclocking World Championship – Poitiers 2017

L’Overclocking World Championship (OCWC 2017) c’est un peu la coupe du monde en individuel organisée par HWBOT. Pour accéder à la finale, il faut remporter une des étapes comme celle de Poitiers. Pas le temps de niaiser, comme dirait notre ami d’Overclocking-TV « Trouffman » : entre deux cours sur le stand de la FFOC, il faut se qualifier; gérer son emploi du temps fait partie intégrante du sport sur la Gamers Assembly.

  • Qualification

Image 5 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

Pour se qualifier, les règles sont simples. Il suffit, comme pour les amateurs, d’être classé parmi les quatre meilleurs résultats. Mais les similitudes s’arrêtent là, en effet il n’y a aucune restriction sur le type de refroidissement à utiliser. C’est donc assez naturellement que tout le monde s’est tourné vers l’azote liquide.

L’ensemble du matériel n’est pas imposé, mais le processeur fourni est un Intel Core i7-7700K et le kit RAM possède des puces de type AFR. Évidemment, moi, Wizerty, je participe ! Et pour m’accompagner dans ce défit, je décide d’utiliser ma carte mère MAXIMUS IX APEX d’ASUS.

Cette phase se passe très bien, puisque je finis premier et suis le seul sur les quatre finalistes à ne pas avoir endommagé de processeur.

Malheureusement en demi-finale la chance tourne, mes performances ne sont pas à la hauteur de celles de mon adversaire. Avec 6,5 GHz contre 6,6 GHz, impossible de lutter. Jusqu’à trois minutes de la fin, je menais au score et espérais que Niuulh, moins habitué au format très rapide de ces compétitions, échoue.

Niuulh finira par me dépasser juste avant le gong final et décrochera sa place en finale. Quel enfoi… Bravo à lui !

Sur l’autre demi-finale, Orion24 affronte Dancop et n’aura pas beaucoup plus de chance que moi.

Le match au sommet se tiendra donc entre Niuulh et Dancop. L’allemand, numéro 1 mondial, ne laissera aucune chance à notre petit frenchy Niuulh.

Ayant accumulé beaucoup de fatigue durant le week-end, et devant les huit heures de route qui se profilait, j’ai dû me résigner à déclarer forfait pour la petite finale et concéder la victoire à Orion24 qui se place troisième devant moi. Cet enfoi…. Bravo à lui !

Le World Tour et sa « Bench-Party »

Entre le World Tour, les conférences et les ateliers, j’ai essayé de profiter un peu de l’azote liquide à volonté (nous avions 3000 litres !). Avec Orion et Strikeur nous avons alors monté une configuration musclée. Intel Core i7-6950X, MSI X99A XPOWER GAMING TITANIUM et, pour la partie graphique, pas moins de quatre GTX 1080. Du pur bonheur!

Image 6 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly Image 7 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

Et voilà, c’était déjà l’heure de rentrer. Un grand merci à tous les bénévoles de la FFOC qui nous ont aidés sur le stand HWBOT, et merci à Overclocking-TV et LMB Capteur de vies pour les photos.

Image 8 : Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly

En attendant de nous retrouver pour le sixième épisode de MVOC, je vous donne rendez-vous sur mes prochaines interventions partout en France et dans le monde. Plus d’infos sur ma page Facebook Wizerty.