Accueil » Actualité » Mais qui triche sur GeekBench ?

Mais qui triche sur GeekBench ?

Primate Labs, la société à l’origine du très utilisé logiciel de benchmark GeekBench, vient de donner une liste des périphériques qui trichent sur le test. La société a en effet intégré dans Geekbench 3 un morceau de code destiné à mettre en avant les appareils dont les résultats sont artificiellement élevés. Dans les faits, les constructeurs détectent e programme et modifient les paramètres de gestion de l’énergie pour forcer le processeur et le GPU à fonctionner à la fréquence maximale dans les tests, ce qui fausse les résultats.

Android 4.3, Samsung et Sony

La liste est finalement assez courte : les Sony Xperia Z, Xperia Z Tablet, Xperia Z Ultra, Xperia Z1 et Xperia ZL et les Samsung Galaxy Note 2, Galaxy Note 3, Galaxy Note 10.1 (2014), Galaxy S 3 et Galaxy S 4. Dans tous les cas, les appareils utilisent Android 4.3. Selon leurs tests, les appareils sous Android 4.2 ne trichent pas et — selon les premiers retours — Samsung a modifié le code et ne triche plus dans les appareils mis à jour avec Android 4.4.

Image 1 : Mais qui triche sur GeekBench ?GeekBench sur un Xperia Z1 (Mashable)

Bien évidemment, les développeurs indiquent que quand le code qui permet de tricher est détecté, les appareils sont retirés de la liste de comparaison du site. Les tests sont donc toujours en ligne, mais les résultats ne sont pas utilisés.

Reste une question : est-ce que les autres constructeurs trichent ? Samsung et Sony ont été pris la main dans le sac, mais rien ne dit que d’autres constructeurs n’utilisent pas des optimisations de ce type et qu’elles n’ont pas été détectées…