Accueil » Actualité » [MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M !

[MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M !

Mise à jour, 14 octobre 2014 à 14h00 : MSI vient de communiquer les tarifs des kits de mise à jour, qui seront commercialisés pour les précédentes versions du portable GT72, et qui permettront à un utilisateur de remplacer sa carte graphique de type 800M par un modèle de dernière génération… Roulement de tambour… Il vous en coutera donc 499€ TTC pour installer une GeForce GTX 970M 6 Go, et 799€ pour profiter des performances d’une GTX 980M. Le constructeur a par ailleurs créé une page spéciale afin d’aider les acheteurs à installer leurs kits dans les meilleures conditions.

Nvidia n’a évidemment pas dévoilé ses nouvelles puces graphiques mobiles « Maxwell » pour le simple plaisir des yeux, ou pour la beauté de l’avancée technologique. Il l’a fait pour qu’elles prennent place dans de rutilantes machines alliant mobilité et gaming, et parmi les principaux partenaires de la marque, c’est MSI qui le premier, nous a invité à venir découvrir, dans ses locaux français, les modèles à base de GTX900M qui vont enrichir dès à présent son catalogue.

Image 1 : [MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M !

Et comme en matière de gaming, les muscles passent souvent avant le style, commençons par évoquer le renouveau de la gamme GT, qui sera la seule à embarquer des puces GTX 980M. On passera rapidement sur les déclinaisons GT70 et GT60 (des versions respectivement 17 et 15,6’’), qui conserveront leurs châssis actuels, et dont la particularité se limitera donc au changement du module graphique (évolution vers une GTX 970M), pour s’intéresser au GT72, bien plus intéressant d’un point de vue nouveautés. Apparu il y a à peine quelques mois, ce portable voit ainsi déjà son châssis entièrement remanié, afin d’adopter un format un poil plus fin (10 mm d’épaisseur en moins) et des lignes plus musclées. En outre, le système de refroidissement passe sur deux ventilateurs, avec aspiration par le dessus, et échappements vers l’arrière. On note également que les ports vidéo et RJ45 ont été repositionnés sur la tranche arrière, pour éviter la multiplication peu avenante des câbles sur les côtés de l’appareil. Enfin, le clavier, toujours conçu en partenariat avec SteelSeries, profitera d’une armature renforcée, d’un rétroéclairage plus puissant, et de quelques raccourcis configurables, tandis que le Chipset Killer Pro continuera de gérer la partie réseau, et permettra, outre de prioriser les flux entrants et sortants, d’augmenter de manière significative la bande passante disponible, en agrégeant deux lignes, celle de la connexion Wifi et du port RJ45.

Image 2 : [MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M !

Et bien sûr, la bête disposera d’une nouvelle puce graphique estampillée Maxwell, GTX970M ou 980M selon votre budget, avec toutes les fonctionnalités qui vont avec… Toutes ? En vérité pas tout à fait. Car c’est une des évolutions notables de ce modèle : le GT72 intégrera un système maison baptisé SHIFT, et qui va permettre à l’utilisateur de moduler à la volée la manière dont le GPU et le CPU vont réagir. En mode Sport, les deux puces seront débridées, et verront leurs fréquences poussées autant que leur température le leur permettra. En mode confort, le GPU sera bridé à un fonctionnement standard, tandis que le CPU continuera de tourner à plein régime. Enfin, le mode Green, comme son nom l’indique, verra à limiter les nuisances sonores et la consommation au maximum, en réduisant les fréquences, pour le plus grand plaisir de dame Nature. Revers de la médaille : pour mettre en place ces différents modes de fonctionnement, MSI a du s’affranchir de la gestion automatique Optimus, et ce sera donc à l’utilisateur de choisir manuellement sur quel GPU il souhaite travailler (Nvidia ou Intel), au prix d’un reboot de la machine. Une fonctionnalité qu’il nous faudra bien entendu tester sur pièce avant de la juger, mais qui de prime abord, nous paraît un peu contraignante, au regard de la souplesse d’utilisation qu’elle est censée amener (Remarque : l’option Battery Boost de Nvidia ne marchera quant à elle que lorsque le GPU Maxwell sera activé). Terminons tout de même sur une note positive, surtout pour ceux qui ont acheté il y a 6 mois à peine leur GT72 à base de GTX880M, et qui vont avoir l’impression d’avoir investi dans une machine déjà totalement obsolète (ce sera évidemment faux, mais le virus de la course à la nouveauté est parfois solidement ancré chez certains d’entre nous) : les cartes graphiques des GT72 étant toutes au format MXM, MSI commercialisera, via des enseignes comme Materiel.net ou LDLC, un kit d’upgrade vers les séries 900M, incluant la carte et son GPU, la mise à jour de Firmware si nécessaire, et un système de refroidissement adapté.

Image 3 : [MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M ! Image 4 : [MAJ] PC Portables MSI : place aux GTX 900M !

Derrière cette débauche de puissance, les modèles GS60 et GS70 (respectivement au format 15,6 et 17’’) miseront quant à eux beaucoup plus sur leur physique, et se démarqueront par de nouvelles lignes tout en finesse (19,9 mm d’épaisseur, pour 1,9 Kg), ainsi que par une coque très élégante, en alliage Mg-Li (plus rigide que les finitions Alu, dixit MSI). En outre, par rapport à un GT72 qui sera limité à une dalle HD, les séries GS pourront profiter d’un affichage 3K. Le système SHIFT ne sera cette fois pas de mise, ce qui signifie que Battery Boost et Optimus fonctionneront en mode automatique et de concert sans aucun souci. Enfin, le GS70 sera disponible en version rouge ou gris métal, tandis que le GS60 arborera du noir ou du champagne (la couleur, pas la boisson).

GT72, GS60, GS70… Il est clair que les nouveaux modèles de la marque taïwanaise ont plus d’un atout à faire valoir, comme, sans doute, les nouveaux modèles que nous découvrirons chez Asus, Gigabyte, et probablement Razer ou Alienware plus tard. Toutefois, et un peu paradoxalement, c’est moins vers ces différents acteurs, ou vers Nvidia, que nos réflexions post-présentation nous ont amené, mais bien… vers AMD. En effet, plus les annonces sur le marché des PC portables gaming s’accumulent, plus l’absence de la marque rouge et noire se fait criante. Si l’on regarde le catalogue MSI en vigueur, on n’y trouve plus que deux modèles à base de produits graphiques R9. Deux modèles qui, aux dires de ce dernier, ne rencontrent pas un succès commercial fulgurant (on vous livre évidemment la version polie). Et ailleurs, le constat est identique : AMD n’a pas ou plus voix au chapitre au sein des gammes RoG, Alienware, ou autres.

A n’en pas douter, les raisons de ce désengagement sont multiples, à la fois politiques (AMD privilégie la fourniture de solution complète GPU/CPU, au risque de voir les performances du premier tirées vers le bas par le second), commerciales (le couple Intel / Nvidia est solidement implanté et pèse de tout son poids pour limiter l’expansion de son concurrent), et technologiques (en termes de puces graphiques mobiles, AMD n’a plus rien proposé, hormis du renommage, depuis les séries HD 7970M). Mais une chose est sûre : quel que soit la qualité actuellle des produits Nvidia, cette situation devrait inquiéter. Elle devrait inquiéter AMD, qui ne profite plus d’un levier de croissance non négligeable dont la firme aurait sans doute besoin, mais surtout, elle devrait nous inquiéter, en tant que consommateur, puisque l’histoire l’a déjà prouvé maintes fois : nous avons tout à gagner à ce que perdure une saine concurrence entre AMD, Intel, et Nvidia. Et force est de constater qu’aujourd’hui, sur le créneau des solutions graphiques pour notebook gaming, elle n’existe plus.