Accueil » Actualité » [MAJ] The Evil Within : la version PC s’annonce sulfureuse

[MAJ] The Evil Within : la version PC s’annonce sulfureuse

Mise à jour, 30 octobre 2014 à 11H00 : Jusqu’à présent, la levée des restrictions d’affichage sur la version PC de The Evil Within devait se faire via l’utilisation de commandes debug, sachant par ailleurs que ces modifications pouvaient entraîner quelques problèmes de rendu graphique. Depuis hier, tout cela est de l’histoire ancienne, puisque Bethesda et Tango Gameworks viennent de diffuser un patch, qui assure au jeu un support officiel et sans fausse note du 60 FPS, et qui permet également à l’utilisateur de s’affranchir du mode « cinéma » précédemment imposé, en lui laissant la possibilité de supprimer les bandes noires en haut et en bas de l’écran. Le problème des succès qui n’apparaissaient plus lorsque la console debug était activée, est lui aussi résolu. Derrière ces aléas techniques, il reste la question de la qualité globale du jeu. Si l’on en croit nos confrères des sites Gamekult et Jeuxvideo.com, The Evil Within se présente comme un titre rythmé et immersif, qui ne brillera certes pas par son originalité, mais qui saura se montrer efficace dans sa manière de distiller la peur et les situations glauques.

Bethesda semble décidé à souffler le chaud et le froid sur sa communauté de joueurs PC, à quelques jours de la sortie de son nouveau titre orienté survival horror, The Evil Within. Ainsi, la semaine dernière, l’éditeur commençait par dévoiler des spécifications matérielles pour son jeu que l’on qualifiera de musclées : en plus de prévoir une bonne cinquantaine de Go sur leurs disques durs, les amateurs devaient aussi s’assurer d’avoir un Core i7 ou équivalent en guise de CPU, ainsi qu’une carte graphique disposant de 4 Go de mémoire vidéo. Une débauche de moyens qui n’a pas manqué de faire réagir, et sur laquelle Bethesda a dû s’expliquer, ce dernier invoquant alors une configuration recommandée plus que minimum, et publiant dans la foulée une liste de prérequis légèrement plus modestes.

Image 1 : [MAJ] The Evil Within : la version PC s'annonce sulfureuse

Toutefois, un malheur ne venant jamais seul, c’est aujourd’hui la question du taux d’images par seconde qui pose problème, ce dernier étant capé à 30 FPS, la valeur sur laquelle les équipes de développement se sont concentrées sur les versions console, et qui est censée apporter la meilleure expérience. Problème : sur PC, cette contrainte est plus souvent vue comme le reflet d’un affichage saccadé et désagréable, que comme un gage de qualité. Du coup, et très logiquement, Bethesda se voit de nouveau obligé de préciser les choses, et a confirmé que cette restriction pourraient être levée (comme celle du format d’affichage 2.35 :1) via un accès à des commandes debug.

Une chose semble en tout cas certaine : si vous souhaitez profiter de The Evil Within sur PC, mieux vaudra attendre les retours de la presse spécialisée, ou de courageux utilisateurs. Outre la question des différents éléments ci-dessus, les studios japonais d’une manière générale (la réalisation de The Evil Within a été confiée à Tango Gameworks) ne sont pas connus pour leur maitrise de l’univers PC, comme le portage de Dead Rising 3 l’a encore récemment montré (le titre est resté injouable pour de nombreux utilisateurs plusieurs jours après sa sortie).