Accueil » Actualité » Mémoire DRam : tout le monde s’assemble

Mémoire DRam : tout le monde s’assemble

Pour faire face à un marché extrêmement versatile,
les industriels doivent fusionner. C'est ce qui se passe
depuis maintenant un an. Il y a six mois, Micron (le seul
américain du marché) se portait acquéreur de la division
mémoire de Toshiba. Aujourd'hui, c'est Mitsubishi qui va
fusionner ses activités avec Elpida (constitué de Nec et
d'Hitachi). Hynix, un des plus gros producteur de mémoire mais
croulant sous les dettes (6 milliards d'euros) continue de
faire tourner ses usines « à fond », préférant continuer à
produire coûte que coûte. Hynix fait par la même tourner les
yeux : criblé de dettes et donc en position difficile mais
possédant une capacité de production alléchante, Micron, après
plusieurs essais infructueux de rachat, continue de loucher
sur Hynix, qui lui permettrait, en cas de fusion, de passer
devant le géant Samsung, actuel numéro 1 du marché avec près
de 30% de parts de
marché.