Accueil » Actualité » Mémoire flash : la fragmentation reste un problème !

Mémoire flash : la fragmentation reste un problème !

Lenteurs, plantages..

Image 1 : Mémoire flash : la fragmentation reste un problème !

Vous aviez cru que la fragmentation était un vieux problème oublié grâce à la mémoire flash ? Des chercheurs de chez Tuxera démontrent le contraire. Selon eux, la fragmentation des données, peut provoquer des accès deux à cinq fois plus longs sur de la mémoire flash mobiles.

Problème pour les voitures

Les résultats de Tuxera concernent donc surtout les smartphones et les systèmes embarqués des voitures. Pour ces derniers, la fragmentation des données peut être rapide, notamment avec du stockage cyclique d’enregistrements vidéo provenant des caméras du véhicule. Cette fragmentation peut même mener à un plantage du système embarqué lorsque l’accès est trop long. Pour nos SSD, le problème semble beaucoup moins important. Mais les chercheurs de Tuxera expliquent qu’avec une forte fragmentation, le goulet de ralentissement se situe au niveau de la gestion I/O logicielle, et pas du contrôleur de la mémoire flash.

Tuxera explique que la solution n’est pas de « défragmenter » sur mémoire flash, mais plutôt en amont, dans la mise en place d’un système de fichiers plus adapté, qui ne traite pas la mémoire flash avec les anciens paradigmes des disques durs mécaniques.