Accueil » Actualité » Mémoire flash QLC : très mauvais rendement chez Intel/Micron

Mémoire flash QLC : très mauvais rendement chez Intel/Micron

Va falloir attendre un peu…

Image 1 : Mémoire flash QLC : très mauvais rendement chez Intel/Micron

Il y a quelques jours, Intel a présenté ses nouveaux SSD M.2 NVMe 660P qui ont amené une grande compétitivité en termes de rapport capacité/prix (200 dollars pour 1 To), grâce aux nouvelles puces de mémoire 3D Nand QLC développées en partenariat avec Micron. Malheureusement cette nouvelle génération de SSD ne serait pas encore prête à entrer réellement sur le marché (ni d’évoluer plus pour l’instant), car IMFT (Intel Micron Flash technologies) rencontre apparemment un gros problème de production. D’après Tweaktown, les puces IMFT de mémoire QLC à 64 couches n’auraient un rendement que de seulement 48%.

La TLC est plus rentable

Image 2 : Mémoire flash QLC : très mauvais rendement chez Intel/Micron

L’informateur de Tweaktown explique ainsi que moins de la moitié des puces fabriquées peuvent être utilisée dans des SSD. Une situation catastrophique qui est décrite comme n’allant pas en s’arrangeant pour cette génération.

Le comble de la situation, c’est que la mémoire QLC, qui était censée apporter une réduction du coût de production, coûte maintenant plus cher à IMFT que la TLC à 64 couches, qui affiche un rendement proche des 90%. Intel et Micron auront donc sûrement plus d’intérêt à concentrer leurs ressources pour la production de 3D Nand TLC à 96 couches, plus rentable, au détriment de la mémoire QLC.