Accueil » Actualité » Mémoires Flash : Intel et STMicro s’associent

Mémoires Flash : Intel et STMicro s’associent

Intel, par la voix de son PDG Paul Otellini, nous avait promis de profonds bouleversements dans la stratégie de l’entreprise. Le moins que l’on puisse dire est qu’il ne nous a pas déçu. Intel et STMicroelectronics ont décidé d’unir leurs forces en créant une entité indépendante leader en matière de mémoire flash. Le fond d’investissement Fransisco Partners devrait également s’associer à cette joint venture. STMicro détiendrait 48,6% du capital, contre 45,1% pour Intel et 6,3% pour Fransisco Partners. Le chiffre d’affaire généré par cette entité devrait atteindre les 3,1 milliards de dollars.

Une alliance : quel intérêt ?

Les deux parties devraient bénéficier de cette alliance. Intel bénéficiera du savoir-faire de STMicro en matière de carte flash NAND alors que STMicro profitera des très importantes capacités de production d’Intel. Au final, près de la moitié du marché des cartes mémoires NOR pourrait revenir à cette coentreprise.

Si l’on ne connaît pas encore le nom de cette nouvelle entreprise, on sait déjà que Brian Harrison, directeur général de la division mémoires flash d’Intel et Mario Licciardell, directeur général délégué de la division de mémoires de ST, devraient être à la tête de cette dernière. Basée en Suisse, elle disposera de 8 000 salariés et de 8 centres de recherche, développement et production.

Une annonce attendue

L’annonce est importante sans non plus être surprenante. La division mémoires flash de STMicro est juridiquement indépendante depuis le premier trimestre et Intel cherchait depuis quelques temps déjà à se séparer de son activité mémoires flash. Des rumeurs à propos d’une telle union avaient d’ailleurs déjà soufflées en avril dernier. Reste à savoir si cette alliance, qui à première vue a toutes ses chances pour réussir, parviendra a surmonter la pression actuelle sur les prix, réduisant sans cesse les marges, et saura s’adapter à un marché capricieux…