Accueil » Actualité » Micron commercialise de la PRAM pour smartphones

Micron commercialise de la PRAM pour smartphones

Image 1 : Micron commercialise de la PRAM pour smartphones

La mémoire à changement de phase, ou PCM ou PRAM, a été vue pendant un temps comme la mémoire universelle du futur, celle qui remplacera la Flash non volatile, mais lente et la RAM volatile, mais très rapide. Cet espoir a été déçu, mais les fabricants n’ont pas abandonné la PCM. Samsung fut le premier à commercialiser des modules en 2010 et a présenté récemment des prototypes de 8 Gb gravés en 20 nm. Micron n’est pas très loin : l’américain a commencé la livraison en masse de puces gravées en 45 nm comprenant 1 Gb (128 Mo) de PRAM et 512 Mb (64 Mo) de LPDDR2 classique.

Micron cible les téléphones d’entrée de gamme (alias « feature phones ») avec cette puce, mais pense s’attaquer aux smartphones et tablettes dans un futur proche. La PCM est surtout intéressante pour remplacer la NOR embarquée sur les terminaux bon marché.

Micron a validé cette puce pour fonctionner sur des plateformes « Intel Mobile et TI OMAP PandaBoard » sous Android. Côté caractéristiques, Micron annonce une vitesse d’écriture de 400 Mo/s, une endurance de 100 000 écritures, une tension d’alimentation de 1,8 V et une plage de température de – 25 °C à + 85 °C. On notera tout de même que les précédents modules PCM de Micron, moins denses (128 Mb seulement) affichait une endurance de 1 million d’écritures.