Accueil » Actualité » Micron : de la flash NAND SLC résistante pour l’IoT et l’automobile

Micron : de la flash NAND SLC résistante pour l’IoT et l’automobile

Si la mémoire flash NAND fait de suite penser aux SSD, il ne faut pas oublier qu’elle est aussi utilisée sur de nombreux autres marchés : embarqués, IoT ou automobiles. C’est le cas de la nouvelle flash NAND SLC de Micron, plus résistante.

Image 1 : Micron : de la flash NAND SLC résistante pour l'IoT et l'automobile

Proposée dans différentes interfaces (SPI – Serial Peripheral Interface – ou parallèle), cette nouvelle flash NAND SLC a été développée presque « sur-mesure » pour les applications automobiles et « l’Internet of Things ». La vitesse de cette flash gravée en 25 nm n’est pas extraordinaire, mais ce n’est pas forcement son intérêt premier.

De la flash résistante

L’interface SPI permet par exemple aux fabricants de réduire leurs coûts en diminuant le nombre de connecteurs et en simplifiant au maximum l’électronique embarquée. Les codes de détection et de correction d’erreurs (ECC, 8-bit par secteur) et la durée élevée de conservation des données enregistrées (10 ans à 85°C) autorise son utilisation dans le processus de démarrage d’une automobile. Des fonctionnalités avancées en matière de sécurité sont également disponibles tel que le verrouillage permanent ou l’enregistrement unique des données dans une partie de la mémoire SLC.

Micron indique enfin que cette nouvelle mémoire flash NAND SLC est disponible dans des capacités de 1 Gb, 2 Gb et 4 Gb, en versions SPI et parallèles et dans des tensions de 1,8V (83 MHz) et 3,3V (133 MHz).