Accueil » Actualité » Micron et Silicon Motion passent à la NAND TLC en 16 nm

Micron et Silicon Motion passent à la NAND TLC en 16 nm

Image 1 : Micron et Silicon Motion passent à la NAND TLC en 16 nm

Micron vient d’annoncer la disponibilité de sa nouvelle NAND TLC gravée en 16 nm, légèrement en retard puisqu’il était auparavant prévu qu’elle arrive à la fin de l’année dernière. Jusqu’à présent, Micron proposait bien aux constructeurs de la mémoire flash gravée en 16 nm, mais cette gravure ne concernait que la mémoire NAND MLC. S’il est possible de stocker 2 bits par cellule en MLC, la mémoire TLC permet de stocker 3 bits par cellule, ce qui augmente donc mécaniquement la densité des puces de mémoire et donc des produits l’utilisant comme les SSD ou les clefs USB.

Du 20 nm au 16 nm

Auparavant, Micron gravait les puces de NAND TLC en 20 nm. L’utilisation du 16 nm permettra d’augmenter la densité. Micron n’avance pas de chiffre précis et se contente de comparer la TLC à la mémoire MLC, qui permettrait d’occuper 28% d’espace en moins pour une même quantité de mémoire. L’utilisation de la gravure en 16 nm parallèlement aux puces NAND TLC va permettre de réduire les coûts pour les constructeurs et donc le prix de vente des produits comme les SSD. Les premiers produits des constructeurs tiers devraient arriver cet automne et Micron proposera également ses propres produits.

La mémoire 3D NAND TLC en préparation

Micron a également abordé le sujet de la NAND TLC en 3D dont la production de masse devrait débuter à la fin de l’année alors qu’elle était censée débuter à la mi-2015. Pour rappel, Intel et Micron sont partenaires sur ce type de mémoire à travers la société IMFT (Intel Micron Flash Technologies). Samsung et Toshiba sont en avance sur le sujet puisqu’ils livrent déjà des puces de NAND 3D.

Silicon Motion : un contrôleur déjà compatible

Parallèlement à l’annonce de Micron, Silicon Motion a annoncé son nouveau contrôleur à destination des SSD supportant la toute nouvelle mémoire NAND TLC de Micron en 16 nm. Répondant au nom de SM2256, ce contrôleur SATA prend en charge les puces de 128 Gbits (soit 16 Go) avec des performances plutôt bonnes de 540 et 460 Mo/s en lecture et écriture séquentielle et 90k et 80k IOPS en lecture et écriture aléatoire de blocs de 4 Ko.