Accueil » Actualité » Microsoft accuse le gouvernement américain d’abus de pouvoir

Microsoft accuse le gouvernement américain d’abus de pouvoir

Microsoft estime que le gouvernement américain abuse de son pouvoir en demandant trop souvent un accès aux données de ses utilisateurs. La société a donc décidé de porter plainte.

Image 1 : Microsoft accuse le gouvernement américain d'abus de pouvoirMicrosoftMicrosoft a annoncé hier avoir porté plainte contre le gouvernement américain pour protester contre les demandes incessantes d’accès aux données de ses clients. L’éditeur estime que c’est une violation de la liberté d’expression et du respect de la vie des individus tels qu’ils sont garantis par les principes des droits fondamentaux et la Constitution américaine. Microsoft souhaite plus de retenue dans l’usage des mandats permettant au gouvernement de demander l’accès à certaines données et un système plus transparent.

Microsoft, nouveau défenseur de vos données

Rien ne laissait penser que Windows 10 allait tenter d’être un symbole de la lutte contre les pratiques du gouvernement. Lors des déboires entre le FBI et Apple, Satya Nadella s’est fait remarqué en ne soutenant que mollement la firme de Cupertino. Bill Gates avait même donné l’impression de donner raison au gouvernement. Il a plus tard clarifié sa position, qui était plus nuancée. Néanmoins, Microsoft semble avoir décidé de faire de la sécurité des données de ses clients une nouvelle priorité, en obligeant ses partenaires à utiliser TPM 2.0.

La justice et Microsoft :
– La Commission européenne contre Microsoft
– Microsoft/UE : nouvelle amende de 900 millions !
L’Europe condamne Microsoft à payer 561 millions €
– Microsoft probablement à nouveau condamné par l’Europe
Microsoft serait lié à une affaire de pots-de-vin en Russie et au Pakistan
Microsoft va modifier la recherche intégrée à Vista