Accueil » Actualité » Microsoft AutoCharge, la recharge solaire automatique

Microsoft AutoCharge, la recharge solaire automatique

Image 1 : Microsoft AutoCharge, la recharge solaire automatiqueSchéma de principe du système AutoCharge.

Pouvoir utiliser son smartphone sans jamais devoir penser à le recharger… ce rêve deviendra-t-il un jour réalité ? Microsoft y travaille et a un projet de solution, son système AutoCharge.

Charger un smartphone sans intervention de l’utilisateur suppose 1) qu’il n’y ait aucun câble à brancher 2) que la charge puisse avoir lieu n’importe où et pas seulement sur une base dédiée. Pour répondre à ces impératifs, AutoCharge utilise un chargeur photovoltaïque (installé sur le smartphone, par exemple sur l’écran comme le fait Wysips) et une source lumineuse orientable, pilotée par une caméra Kinect. En fonctionnement, la caméra est chargée de surveiller les alentours et reconnaitre un smartphone rentrant dans son champ de vision. Elle oriente alors la lampe de sorte à éclairer le smartphone, ce qui déclenche la recharge. La caméra doit aussi savoir reconnaître les signaux visuels émis par le smartphone pour indiquer le début et la fin de la charge.

L’idée est assez séduisante et à l’avantage d’utiliser des technologies existantes plutôt bon marché. Les autres systèmes de recharge sans fil reposent en effet sur la transmission d’énergie par résonance magnétique ou par radiation électromagnétique soit à très faible distance (comme dans le cas des chargeurs Qi) soit à plus longue portée (Witricity). À longue portée, justement, la puissance transmise peut être dangereuse pour l’homme et le rendement chute.

Image 2 : Microsoft AutoCharge, la recharge solaire automatiqueLes éléments composants le prototype AutoCharge.

En utilisant l’effet photovoltaïque, Microsoft évite ces écueils : AutoCharge peut se satisfaire d’une source lumineuse standard (en l’occurrence une lampe torche émettant 2000 lumens, soit l’équivalent d’une ampoule de 130 W). La puissance transmise au smartphone dépend alors de l’efficacité du panneau solaire et de la taille de celui-ci. En prenant l’hypothèse d’un smartphone de 4,5″ comme le Lumia 920, les chercheurs de Microsoft Research  estiment pouvoir charger avec une puissance d’environ 3,4 W soit un peu moins qu’un chargeur standard de smartphone (5W). Un smartphone à écran plus grand ou un panneau solaire plus performant permettront d’améliorer ce chiffre.