Accueil » Actualité » Microsoft et Nissan créent une voiture XBox 360

Microsoft et Nissan créent une voiture XBox 360

Avec un titre pareil, on se dit que les bonnes vieilles vannes du genre «que se passerait-il à bord d’une voiture Microsoft? » risquent de revenir en force. Ainsi, on reverra apparaître des messages idiots du genre «êtes vous sûr de vouloir freiner ?», «votre système a été remis à jour, veuillez redémarrer votre voiture», ou encore «vous êtes rentré dans un arbre. Ce choc a provoqué une erreur fatale dans votre système, veuillez couper le contact, et appeler un vendeur si ce problème se renouvelle»…

Ne soyons pas mauvaise langue, sur ce coup là, il ne s’agit pas d’une gestion d’une voiture ultra-perfectionnée par Microsoft qui défraie la chronique, mais il s’agit ni plus ni moins d’une coopération entre le constructeur Nissan et Microsoft afin de construire une petite voiture spéciale XBox 360. L’idée est donc de construire une petite voiture qui fasse assez branchouille pour émoustiller le regard du geek amoureux de sa console. La voiture est un coupé qui reprend les codes de couleur de la console, jusqu’à mettre en exergue ce jaune-vert maladif si caractéristique de la XBox.

Toute l’originalité de la voiture réside dans le fait qu’il n’y a pas de place arrière et que l’on ne verra pas d’écran plats pousser sur les appuis-tête afin de divertir la marmaille assise sur la banquette des deux grands brûlés. La XBox 360 sera bien présente, placée dans le coffre de la voiture, et d’un geste simple de la main, le pilote pourra abaisser un écran, afin d’entamer une p’tite partie, si tout du moins il le désire. La où Microsoft et Nissan ont fait fort, c’est que les commande du jeu seront en fait celles de la voiture. Le joueur se dirigera donc au volant, et se servir a autant du pédalier que du levier de comodo pour évoluer dans le jeu. La place du mort garantit donc un grand rien ludique, l’occupant de cette place n’ayant accès à rien pour essayer de s’amuser. Evidemment jouer à Halo 3 au volant, ce n’est pas dit que ça marche. Il n’y a pas à dire, lorsque l’on regarde la proportion des femmes qui jouent aux jeux vidéo, la place du mort à une prédisposition à être féminine.

Ce concept car porte le doux nom de URGE, et est le fruit d’une réflexion issue d’une étude qui a été lancée sur 2 000 jeunes. Quelque chose est sûr, sur les 2 000, 1 996 d’entre eux n’avaient pas le permis, 3 autres ont eu le permis retiré, le dernier est condamné à la prison à vie : il jouait à GTA pendant qu’il faisait du 130 en plein centre-ville.