Accueil » Actualité » Microsoft fait aussi de l’argent sur les terminaux Linux de Casio

Microsoft fait aussi de l’argent sur les terminaux Linux de Casio

Image 1 : Microsoft fait aussi de l'argent sur les terminaux Linux de Casio

Microsoft vient d’annoncer un accord de licence avec Casio. Le japonais lui a versé une somme indéterminée en échange de l’utilisation et la vente de produits embarquant un noyau Linux sans risque de procès. Les deux compagnies partageront aussi certains de leurs brevets. Le communiqué est vague et les termes de l’accord sont tenus secrets.

Redmond continue de lever le spectre des procédures judiciaires longues et coûteuses pour obtenir des accords de licence avec les fabricants utilisant Linux. Récemment, il ciblait principalement les constructeurs de terminaux Android. Cette pratique a été mise au grand jour par HTC (cf. « Microsoft touche 5 $ sur chaque HTC Android vendu »). Acer et Viewsonic lui ont officiellement emboité le pas (cf. « Microsoft continue de se faire de l’argent sur Android »). Aujourd’hui, il repart ne parle plus que d’Android et Casio rejoint une longue liste de compagne regroupant entre autres Amazon, Novell, Linspire, TurboLinux et Xandros, ainsi que TomTom qui avait d’abord tenté de tenir tête à Redmond devant la justice, mais qui a finalement passé un accord à l’amiable. On se souvient que Microsoft a toujours clamé que Linux viole 235 de ses brevets et si aucun juge ne s’est prononcé sur cette question, il arrive à convaincre les compagnies de signer ses accords au lieu de passer par un procès