Accueil » Actualité » Microsoft Lumia : le pronostic vital est engagé

Microsoft Lumia : le pronostic vital est engagé

Moins de trois après avoir acheté Nokia, Microsoft va quitter le marché des smartphones, ou presque. Les Lumia moribonds, il reste encore l’espoir fou d’un Surface Phone.

Image 1 : Microsoft Lumia : le pronostic vital est engagéLe Lumia 950, dernier de la série ?

Microsoft a racheté la branche téléphonie mobile de Nokia en septembre 2013 pour 7,2 milliards de dollars et pour imposer Windows Phone comme le troisième OS du marché énorme des smartphones. Aujourd’hui, l’entreprise annonce son intention de « rationaliser » son activité de fabrication de smartphone en licenciant 1850 employés. Parmi ceux-ci, se trouvent 1350 anciens de Nokia employés de la filiale finlandaise Microsoft Mobile Oy.

Une expérience Nokia très coûteuse

Microsoft s’était déjà récemment débarrassé de son activité Feature Phones, revendues à une filiale de Foxconn. Une fois la rationalisation effectuée, il ne restera donc plus aucune trace ou presque du rachat de Nokia. Un beau gâchis, qui aura coûté très cher à Microsoft : 7,2 milliards en 2013, puis 7,6 milliards de dépréciation en 2015, puis enfin 900 millions de dollars cette année.

Se différencier pour refaire Surface

Derrière ces chiffres, Microsoft reste vague sur l’avenir de ses smartphones. Satya Nadella dit vouloir « continuer à innover parmi les appareils et sur les services Cloud pour toutes les plateformes mobiles ». Microsoft va se replier vers la niche des entreprises et des rares particuliers séduits par la sécurité, les possibilités de gestion de flotte ou la technologie Continuum offertes par Windows Phone.

Risquons-nous au jeu des prédictions : il semble très probable que les Lumia 950 et 650 seront les derniers Lumia à voir le jour. Le Surface Phone, annoncé par la rumeur depuis plusieurs années devrait prendre le relais, avec un renouvellement annuel.