Accueil » Actualité » Microsoft ne gèrera plus l’Itanium d’Intel

Microsoft ne gèrera plus l’Itanium d’Intel

Image 1 : Microsoft ne gèrera plus l’Itanium d’Intel

Microsoft vient d’annoncer que Windows Server 2008 R2 serait son dernier système d’exploitation gérant le processeur Itanium d’Intel.

Une fin programmée dans huit ans

SQL Server 2008 R2 et Visual Studio 2010 sont aussi les dernières versions à prendre en charge ce processeur pour serveurs aux charges critiques. Concrètement, Redmond va continuer de gérer le processeur jusqu’à la fin du support technique des logiciels en question. Par exemple, Microsoft est censée apporter une assistance technique à Server 2008 R2 jusqu’au 9 juillet 2013 et un soutien étendu jusqu’au 10 juillet 2018. Cela signifie que cette version de Windows gèrera les Itanium présents et futurs pendant encore huit ans. Les Itanium Tukwila sont déjà pris en charge et si un problème concernant ces processeurs est découvert, l’éditeur s’engage à le résoudre.

L’abandon progressif de l’Itanium

La décision est logique et sans surprise. Depuis Vista, les versions grand public de Windows ne gèrent plus les Itanium qui tournent majoritairement sur les systèmes HP-UX. Microsoft suit donc Red Hat qui a annoncé ne plus vouloir prendre les Itanium en charge l’année dernière. Il faut dire que les processeurs x64 pour serveurs sont de plus en plus intéressants et performants, limitant grandement l’intérêt de ce processeur qui reste cher, complexe et seulement utile dans des situations bien particulières.

Vu le faible nombre de machines IA64 tournant sur un système d’exploitation Microsoft, cette décision ne devrait pas avoir un impact sur les ventes d’Itanium. Néanmoins, cette annonce renforce l’idée que ce processeur est en voie d’extinction et qu’il est de moins en moins pertinent.