Accueil » Actualité » Microsoft pousse le Variable Rate Shading pour améliorer les performances des jeux

Microsoft pousse le Variable Rate Shading pour améliorer les performances des jeux

Une techno qui profitera à tous les GPU modernes, et surtout aux IGP d’Intel.

Image 1 : Microsoft pousse le Variable Rate Shading pour améliorer les performances des jeux

Le Variable Rate Shading est une astuce technique qui marche, et apporte effectivement un bon gain de performances sans sacrifice visible de qualité. Dans notre test du VRS sous Wolfenstein II, nous avons montré un gain de performances de 5 à 15 % en fonction des situations. Microsoft annonce un gain similaire de 14 % dans son exemple sous Civilization VI.

Le VRS pour tous

Microsoft va donc implémenter le VRS dans son API DirectX 12 en deux niveaux d’intégration selon les capacités des GPU. La techno profitera donc à tous les GPU, AMD, NVIDIA, et surtout Intel, qui compte en profiter pour optimiser les performances 3D de ses prochains circuits graphiques intégrés.