Accueil » Actualité » Microsoft touche 5 $ sur chaque HTC Android vendu

Microsoft touche 5 $ sur chaque HTC Android vendu

Image 1 : Microsoft touche 5 $ sur chaque HTC Android vendu

Walter Pritchard, un analyste chez Citi cité par Business Insider, vient de publier un rapport qui a fait grand bruit. Il affirme que Microsoft reçoit 5 $ pour chaque smartphone HTC Android vendu en raison d’un accord à l’amiable dans une affaire de violation de brevets l’opposant à Redmond.

Microsoft avait confirmé en avril 2010 qu’il avait passé un accord avec HTC, mais les termes étaient inconnus. Horace Dediu, un analyste pour Asymco s’est fondé sur le rapport de son confrère pour calculer que Microsoft avait déjà reçu 150 millions de dollars de la part de HTC pour les smartphones Android vendus. À titre de comparaison, M. Dediu estime que Redmond reçoit 15 $ par téléphone Windows Phone vendu par le fabricant et que l’éditeur aurait empoché 30 millions de dollars. Microsoft a donc gagné cinq fois plus d’argent avec les terminaux HTC Android qu’avec ceux embarquant Windows Phone.

L’auteur conclut en affirmant que « Android de Google semble être la meilleure chose qui aurait pu arriver aux efforts mobiles de Microsoft ». En effet, il est fort probable que Nokia paie aussi une licence à la firme de Steve Ballmer pour chaque téléphone Android vendu, depuis l’accord signé entre les deux (cf. « Microsoft donne 1 milliard $ à Nokia »).

Image 2 : Microsoft touche 5 $ sur chaque HTC Android venduCette situation, pour le moins comique, permet à Microsoft de profiter d’un système d’exploitation gratuit, open source et développé par son concurrent. C’est une preuve flagrante que le système américain de protection de la propriété intellectuelle est cassé et dangereux. M. Ballmer a admis lui-même la semaine dernière qu’il est en retard sur ce marché, mais cela ne l’empêche pas de faire des bénéfices dépassant la centaine de millions de dollars en profitant du travail de ses concurrents. Pour l’instant, aucune décision de justice n’a confirmé une violation des brevets de Microsoft par Android. HTC, Apple, Nokia, Microsoft et Google sont emmêlés dans plusieurs procès qui pourraient changer la donne.

HTC a envoyé un communiqué de presse aux journalistes pour démentir les rumeurs qui affirmaient que Microsoft souhaitait passer de 5 $ à 7,50 $ ou même 12,50 $. Le fait qu’il ne se concentre que sur cet aspect de l’affaire semble corroborer le rapport de Citi qui avance le chiffre de 5 $ par téléphone Android vendu.

HTC a vendu 9,7 millions de smartphones Android durant le premier trimestre de cette année. Il est aujourd’hui le plus grand fabricant de terminaux Android. HTC devrait payer environ 300 millions de dollars (env. 200 millions d’euros) cette année à Microsoft pour pouvoir continuer à vendre des smartphones Android.