Accueil » Actualité » Microsoft veut un Atom à 16 cores

Microsoft veut un Atom à 16 cores

Image 1 : Microsoft veut un Atom à 16 cores

Microsoft souhaiterait qu’Intel propose des Atom avec 16 cores, alors que les versions les plus avancées des processeurs basse consommation d’Intel se limitent à deux cores (et quatre threads). En effet, Microsoft constate que pour certains usages — typiquement un data center comme ceux utilisés par Bing — des processeurs qui consomment peu, mais offrent une puissance limitée sont plus intéressants financièrement qu’un processeur très performant, mais qui consomme beaucoup.

Un exemple pratique est simple : sans même prendre en compte le prix d’achat, un Atom a un TDP de 13 W pour la plateforme complète (8 W pour le CPU) et un Xeon a un TDP qui est généralement entre 95 W et 130 W. Même si l’Atom est moins efficace, le gain est assez évident dans des usages ou la puissance brute n’est pas la principale demande, par exemple pour les serveurs de stockage de type « cloud ».

Le problème actuel, c’est que même si les cartes mères destinées à l’Atom sont compactes, elles ne sont pas adaptées à un serveur : Intel propose des Xeon dotés de 8 cores, et ils peuvent être utilisés par paire, alors que les Atom se limitent à 2 cores et qu’il faut des armoires adaptées pour installer plusieurs machines Atom dans un serveur de type 1U.

Si Intel proposait des Atom dotés de plus de cores, avec la possibilité d’en placer plusieurs par cartes mères — ce qui est techniquement possible — un nouveau marché pourrait se créer et les factures d’électricité des data center pourraient diminuer. Rappelons que si Intel ne propose pas réellement ses processeurs d’entrée de gamme dans les serveurs, Via ne s’est par exemple pas privé pour installer les C7 et autres Nano dans des serveurs.

Reste à voir si un Atom, même avec 16 cores, sera plus intéressant financièrement qu’un Xeon basse consommation, qui a un rendement plus élevé. Avec 16 cores, on peut estimer le TDP d’une telle solution à environ 65 W. Pour un usage classique, qui tire moyennement parti des multiples cores d’un CPU, un processeur Core i7 sera par exemple généralement plus rapide d’un Atom doté d’un grand nombre de cores, avec un TDP proche.