Accueil » Actualité » Mieux recycler l’indium pour éviter la pénurie

Mieux recycler l’indium pour éviter la pénurie

Image 1 : Mieux recycler l'indium pour éviter la pénurieRecycler l’indiumDes chercheurs de l’université Tsinghua à Pékin ont publié un papier dans la revue American Chemical Society montrant une nouvelle méthode permettant de mieux recouvrir l’indium présent dans les écrans. Ce métal est rare et même si personne ne crie pour l’instant à la pénurie, les difficultés à réguler l’offre et la demande ont déjà fait exploser les prix et causé des problèmes de fabrication (cf. « Pas assez d’indium pour les écrans LCD ? »). Pouvoir mieux recycler l’indium améliorerait grandement cette situation. Cela faciliterait aussi la recherche autour de ce matériau très prisé par les chercheurs (cf. « Les transistors InGaAs sauveront-ils la loi de Moore ? »).

On trouve principalement l’oxyde d’étain-indium dans les couches transparentes et conductrices des écrans. Or, lorsqu’ils partent à la poubelle, l’indium qu’il contient est souvent gâché. Les universitaires ont montré que si l’on broyait la dalle d’un écran LCD pour obtenir des grains de poussière de 75 µm que l’on place ensuite dans un bain d’acide sulfurique de 50 °C pendant 180 minutes, il est possible de récupérer l’indium présent. On ne sait pas si les industriels comptent exploiter cette méthode, mais pouvoir recycler l’indium permettrait d’éviter que l’on puise dans les réserves naturelles.