Accueil » Actualité » MIPS prépare sa riposte contre ARM et Intel

MIPS prépare sa riposte contre ARM et Intel

Image 1 : MIPS prépare sa riposte contre ARM et IntelMIPS a déclaré cette semaine qu’il mettrait ses processeurs dans des tablettes et smartphones, réaffirmant ainsi son désir de concurrencer ARM et Intel sur ce marché.

MIPS s’attaque à Android

C’est la dernière ligne droite de la compagnie qui prépare sa riposte depuis quelques années maintenant. Après avoir pris un rôle actif dans le développement d’Android pour rendre l’OS compatible avec son architecture (cf. « Android sur téléphones MIPS en 2011 »), la compagnie a signé plusieurs partenariats avec des fabricants de plateformes pour la commercialisation de ses puces (cf. « MIPS annonce qu’il est de retour »).

MIPS s’attaque au SoC

En septembre dernier, la sortie de son nouveau processeur concrétisant la nouvelle stratégie de la firme est passée inaperçue. Les MIPS32 1074K sont une famille prometteuse qui offre un SoC MIPS pouvant monter jusqu’à 1,5 GHz et prenant en charge le multithreading. L’expertise de la société en matière de réseau et télécommunication devrait lui permettre d’optimiser ses puces. Il faudra néanmoins accélérer les développements sous Android si elle souhaite écorcher l’hégémonie d’ARM qui domine ce marché. Avant cela, les analystes attendent de voir si MIPS pourra devancer Intel qui tente de pénétrer ce milieu avec ses Atom. Le fait que les constructeurs peuvent personnaliser les SoC MIPS selon leur besoin, tout comme ils le font avec les puces ARM, devrait jouer à son avantage.