Accueil » Dossier » Miracast, AirPlay, WiDi : l’affichage déporté en test » Page 5

Miracast, AirPlay, WiDi : l’affichage déporté en test

1 : Miracast, AirPlay and co. 2 : Comment ça marche ? 3 : Intel WiDi 4 : Miracast 6 : Conclusion

AirPlay

AirPlay, chez Apple, fonctionne de deux façons. Soit l’émetteur envoie une vidéo qui sera lue en local par l’Apple TV, soit on travaille en mode AirPlay Mirroring. Dans le premier cas, il existe des récepteurs alternatifs, comme la Freebox Révolution, et des émetteurs pour Android par exemple. Dans le second cas, il faut un appareil iOS avec un processeur A5 au minimum ou un ordinateur sous Mountain Lion avec un processeur Sandy Bridge au minimum.

Image 1 : Miracast, AirPlay, WiDi : l'affichage déporté en test

Le test

Avec un Apple TV 3G (1080p), il suffit de presser le bouton AirPlay sur un appareil compatible pour obtenir une image en quelques secondes.

La définition

Avec un appareil iOS, on a une image en 720p qui est upscalée en 1080p par le boîtier. Avec un ordinateur, on peut avoir du 1080p ou du 720p (au choix). Apple a intégré une gestion de l’overscan dans le boîtier, avec la possibilité de désactiver le redimensionnement, par exemple quand on utilise un écran qui n’effectue pas d’overscan. A note que le flux n’est pas protégé en HDCP, sauf quand on lit une vidéo en HD achetée sur iTunes.

Sommaire :

  1. Miracast, AirPlay and co.
  2. Comment ça marche ?
  3. Intel WiDi
  4. Miracast
  5. AirPlay
  6. Conclusion