Accueil » Actualité » Miss Gizmondo en matin gris

Miss Gizmondo en matin gris

L’automne s’invite, les températures se rafraîchissent, la pluie frappe contre les manteaux plus ou moins imperméables, et Miss Gizmondo risque de devoir se rhabiller pour vivre un très long hiver plein de solitude… C’est tout du moins ce que l’on redoute lorsque l’on découvre les déclarations du site anglophone GamesIndustry.biz, qui s’étend sur les déboires subits par l’outsider de la console de jeu portable.

Tiger Telematics, le côté américain de la compagnie Gizmondo Europe, vient de révéler dans un document administratif que les ventes de la console Gizmondo ont été extrêmement faibles. Pour être plus précis, ce rapport fait état des ventes de la console juste après son lancement sur le sol britannique, sur une période allant du 19 mars 2005, au 30 juin 2005. Sur cette dite période, moins de 5000 consoles auraient été vendues. De même, une analyse plus poussée des finances de la société sur six mois, incluant ces trois mois de méventes, fait état d’un montant des revenus atteignant très péniblement le 1,5 million de dollars.

Reste que tous les espoirs de l’avenir de la lauréate des Miss Cebit 2005 reposent sur les ventes attendues de la console sur le territoire américain, qui ont débuté le 22 octobre dernier. La seule vraie bonne nouvelle pour Gizmondo, c’est que les ventes ont enregistré un record au moment même où la société annonçait le départ de deux responsables, Stefan Eriksson et Carl Freer, suites à des révélations dans la presse qui faisait part de fortes suspicions à propos de liens existants entre certains membres de l’équipe et des activités mafieuses en Suède.