Accueil » Actualité » Moins de 10 000 Fermi dans la nature

Moins de 10 000 Fermi dans la nature

Image 1 : Moins de 10 000 Fermi dans la natureLes rendements des puces Fermi de NVIDIA seraient si mauvais qu’il n’y en aurait que moins de 10 000 en vente sur les marchés, ce qui inquiète les analystes.

De faibles rendements

Les rendements tourneraient entre 20 % et 30 % de puces fonctionnelles à la sortie des chaînes de production selon les analystes de Needham qui ne recommandent plus d’acheter les actions du caméléon, mais seulement de les maintenir en attendant que la firme trouve des solutions.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

En attendant, on anticipe de nouveaux délais et les stocks actuels sont extrêmement limités, ce qui signifie que les cartes sont rares et sont vendues à un prix supérieur à celui prévu initialement et qui était déjà cher par rapport à l’offre ATI (cf. « GeForce GTX 480 et 470 : révélation ou déception ? »). Le problème semble être une combinaison de l’architecture GF100 complexe demandant 3,1 milliards de transistors et les déboires de TSMC qui a du mal à produire des puces en 40 nm. Concrètement, cela signifie qu’ATI a une occasion unique de prendre des parts de marché puisque la firme semble être moins affectée par les soucis du fondeur taïwanais. Les analystes s’attendent d’ailleurs à ce que NVIDIA recule sur le marché des cartes graphiques dédiées durant le second semestre de cette année.