Accueil » Comparatif » Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

1 : Intro, sélection des meilleurs logiciels 2 : Apprendre à monter 3 : Recommandations matérielles 4 : Logiciels de montage grand public 5 : Logiciels gratuits pour débuter 7 : Logiciels de montage pro et gratuits

Logiciels de montage pro

Magix Vidéo Pro X

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Magix Vidéo Pro X

399,99€ > Magix
On aime
  • Ergonomie proche d'un logiciel grand public
  • Support des vidéos 3D et 360°
  • Export en codec ProRes et HEVC
  • Édition sonore spatialisée (5.1)
On n’aime pas
  • Tarif élevé
  • Peu de plug-in pro compatibles
  • Débit insuffisant pour la qualité broadcast
Verdict :

Malgré ses fonctionnalités puissantes, Vidéo Pro X a du mal à séduire les pros.

plus

  • Ergonomie

Image 3 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Comme Corel avec Pinnacle et Vidéo Studio X, Magix a décliné son logiciel grand public dans une version pour utilisateurs intermédiaires, ni débutants, ni vraiment professionnels. L’interface ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de Vidéo deluxe sauf qu’il existe une deuxième fenêtre et ça change tout, ou presque.

Comme sur un Premiere Pro ou un Final Cut Pro X, cette fenêtre sert à regarder ses rushes, les couper rapidement pour les inclure dans la timeline. Rien de bien révolutionnaire mais, extrêmement utile. Si vous connaissez l’agencement de Video deluxe, vous pouvez basculer facilement vers ce mode d’affichage. Magix n’a pas changé son interface utilisateur dans cette mouture 15. Grâce aux modèles de montage dynamique, l’utilisateur moyen peut se prendre pour Guillermo del Toro : une fois les plans sélectionnés, le logiciel mouline le tout pour un résultat remarquable.

  • Fonctionnalités

Vidéo Pro X se veut une solution de montage intermédiaire entre un Video deluxe et un Vegas, tous deux développés par Magix. Les fonctions de Vidéo deluxe se retrouvent donc dans Video Pro X ou les améliorent, comme la prise en charge du codec HEVC (mais gratuite ici). En plus des vidéos 3D ou 360 (avec titrages 3D), HDR, 4K et même 6K, cette application accepte d’importer des codecs professionnels (XDCAM, DVCPro, ProRes, XAVC…) que son petit frère refuse. Il travaille avec les proxys sans peine. Le montage en multicam plafonne à 9 caméras.  Les effets sont également de qualité professionnelle comme les NewBlue Video Essentials 3 & 4, NewBlue Filters 5 Recolor, NewBlue Filters 5 Recreate, la stabilisation proDAD Mercalli V2 ou la prise en charge des plug-ins audio VST 2.

Image 4 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 5 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Au total, près de 500 € d’effets sophistiqués sont offerts par Magix. On apprécie également le suivi d’objet (motion tracking). Pour l’étalonnage (jusqu’en 16 bits), la correction colorimétrique est facilitée par plusieurs outils. Outre la ribambelle d’effets offerts, Video Pro X accepte de travailler les LUT (tables de correspondance comme les presets de Lightroom). De nombreux effets (avec masque alpha notamment) proposent des rendus de qualité hollywoodienne. Il est aisé de continuer le montage sur une autre solution pro grâce à l’exportation d’EDL (pour réaliser un doublage/mixage son séparé). Pour l’exportation, on peut ajouter jusqu’à 8 pistes audio différentes pour la création d’un DVD.

Final Cut Pro X (10.4)

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Final Cut Pro X (10.4)

330€ > Mac App Store
On aime
  • Interface intuitive
  • Dérushage/prémontage ultrarapide
  • Fonctions puissantes (fond, vert, multicam…)
On n’aime pas
  • Logique et ergonomie singulière
  • Nécessite beaucoup de ressources (stockage et processeur)
  • Timeline unique
Verdict :

Une solution de montage pro qui mérite encore quelques ajustements/fonctions pour être parfaite.

plus

  • Ergonomie

Image 8 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?L’interface utilisateur est l’un des points forts des logiciels Apple. FCPX ne déroge pas à cette tradition. On devine qu’iMovie a largement inspiré le logiciel pro d’Apple. Avec la récente mouture 10.3 (octobre 2016) et 10.4 (décembre 2017), l’interface a encore changé : elle s’assombrit et prend en charge la Touch Bar des MacBook Pro. Si la philosophie reste la même, les monteurs débutants ou qui connaissent déjà FCP X seront peut-être perturbés avec cette nouvelle interface avec plus d’icônes mais aussi plus modulaire. Rupture marquante par rapport à Final Cut Pro 7 (et aux autres logiciels), il n’existe plus qu’une seule véritable piste principale et le vocabulaire utilisé (événements, projets…) a changé de sens.

On découvre la notion de rôles (étiquettes avec métadonnées) pour organiser vos médias instantanément ou sélectionner des plans homogènes. Les monteurs amateurs/pro seront probablement déconcertés au début, mais la souplesse et la puissance de Final Cut Pro X en font un bon investissement. On gagne en rapidité en organisant sa timeline avec beaucoup de plans variés. Mieux, un simple survol de la vignette représentant l’effet, affiche immédiatement un mini-rendu avec votre plan. Le monteur est donc poussé à plus de créativité et travaille plus rapidement. FCP X est uniquement disponible sur Mac OS et nécessite de grosses ressources matérielles.

  • Fonctionnalités

Boudé et même très critiqué au début par les monteurs pros, Final Cut Pro X est en train de prendre sa revanche sur Premiere Pro. 7 ans après sa naissance, l’application est enfin mature et répond à leurs besoins. Ainsi, pour dérusher, la richesse de tri (par tag, rôles, angle de caméra…) est excellente. En montage pur, des dizaines d’opérations complexes (multicam, édition sonore, fond vert, étalonnage…) sont simplissimes et puissantes sur le logiciel d’Apple. Des dizaines d’effets audio et vidéo sont préinstallés (comme la stabilisation de l’image).

Image 9 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 10 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

On apprécie particulièrement la création « naturelle » de proxys pour travailler avec des rushes HD ou UHD. Cette dernière mouture accepte les LUT (tables de correspondances) pour affecter un rendu (couleur/contraste/luminosité) particulier sur votre film, un peu à la manière des presets (préréglages) sur Lightroom. Autre inspiration de la photo, la prise en charge du HDR (plage dynamique). Les amateurs de vidéos immersives apprécieront que FCP X accepte les rushes 360 et que l’on puisse monter en temps réel avec un casque immersif. A l’image de Premiere Pro et d’After Effects, cette solution de montage dispose toujours de son logiciel d’effets vidéo Motion.

Premiere Pro CC

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Premiere Pro CC 2018

24 /mois€ > Adobe
On aime
  • Solution de montage ultra-complète (2D, 3D, 360, 4K, 8K…)
  • Fréquentes mises à jour
  • Ecosystème de la suite Creative Cloud
On n’aime pas
  • Ergonomie d'usine à gaz
  • Abonnement (donc location) obligatoire
Verdict :

Une superbe solution de montage qui nécessite tout de même de l’investissement personnel.

plus

  • Ergonomie

Image 13 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?La prise en main de Première Pro est devenue une référence, sauf que le logiciel est rapidement gourmand en ressources. L’éditeur a rationalisé et mutualisé les interfaces de ses logiciels créatifs. Aussi, les utilisateurs d’un Photophop ou Illustrator peuvent rapidement s’accommoder de Premiere Pro. Cette solution de montage a pris le pas sur le vieillissant Final Cut Pro 7 avec une interface entièrement personnalisable et enregistrable. Votre productivité est donc maximisée pour dérusher, monter ou mixer le son, par exemple. Comme FCP X, il prend en charge les Touch Bar de MacBook Pro, et même les contrôleurs Surface Dial.

Les menus et les fonctions sont tellement riches et arborescents que l’on subit le syndrome de l’usine à gaz. Heureusement, avec sa vaste communauté d’utilisateurs, les tutos, explications sur les forums, groupes sur les réseaux sociaux répondront à vos petits ou grands problèmes. Depuis 2013, tous les logiciels d’Adobe sont commercialisés sous forme d’abonnement. Un cout élevé pour un « monteur du dimanche », mais ce mode assure de fréquentes mises à jour pour supprimer les bugs, ajouter de nouvelles fonctions ou effectuer une sauvegarde sur le cloud (espace de stockage en ligne) sécurisé d’Adobe. S’inscrivant ans la philosophie d’Adobe, le travail collaboratif (et simultané) est facilité.

  • Fonctionnalités

Derushage de médias hétéroclites, synchronisation multicam, importation/exportation en 8K, prise en charge de fichiers HDR, étalonnage avancé, gestion des LUT… Premiere Pro sait presque tout faire même si on ne sait pas forcément comment faire. Avec l’absorption des technologies Mettle, Premiere Pro est en plus un puissant outil pour monter (avec retour dans un casque de réalité virtuelle), corriger vos vidéos 360 (monoscopiques et stéréoscopiques), ajouter des effets spéciaux, avec le son ambisonique (immersif), s’il vous plait ! Son atout déterminant est sans doute de ne pas être un seul logiciel mais une solution complète. 

Image 14 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 15 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Un problème de son ? Passer sur Audition. Une stabilité d’image encore imparfaite ? After Effects l’améliorera, etc. Avec les « dynamic links », votre projet Premiere Pro passe sur un autre logiciel de la suite CC d’Adobe, de manière transparente. Ce que Première Pro fera moyennement (son, effets spéciaux…), un autre logiciel de la suite CC le fera très bien. Et contrairement à un FCP X ou Vegas, Adobe assène plusieurs mises à jour par an pour améliorer le paramétrage des fonctionnalités préexistantes ou ajouter de nouvelles. Avec une machine puissante (et les connaissances nécessaires), les possibilités sont extraordinaires.

Vegas 15 (Edit, Pro, Pro Suite)

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Vegas 15 (Edit, Pro, Pro Suite)

399€ > Amazon
On aime
  • Interface modernisée
  • Support de la 3D, 4K et codec HEVC pour un export professionnel
  • Édition sonore spatialisée (5.1)
  • Compatibles cartes pro (BlackMagic, Aja…)
On n’aime pas
  • Pas de support des vidéos 360°
  • Peu de plug-in compatibles
Verdict :

Une puissante solution de montage professionnelle dépassée en termes d’ergonomie par Final Cut Pro X et en fonctions par Premiere Pro.

plus

  • Ergonomie

Image 18 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?A l’origine Vegas Pro est un logiciel d’édition audio développé par Sonic Foundry en 1999 puis largement amélioré par Sony (2003-2016) et depuis 2016 racheté et modifié par l’éditeur allemand Magix. Avec la version 15, l’interface connait un lifting salutaire, avec notamment la suppression de la fenêtre de découpage des plans. Même si les petites icones font penser à un  vieux Final Cut Pro 7 ou Avid, la robe noire lui donne un air tendance. Les monteurs pros comme amateurs retrouvent leurs marques assez rapidement : une fenêtre regroupant chutier/transitions/effets vidéo/générateur de médias, une fenêtre de visualisation et la traditionnelle timeline.

Aujourd’hui délaissé par des Premiere Pro ou FCP X, Vegas n’en demeure pas moins extrêmement puissant et complet. Magix a cassé le prix (250€ au lieu de 700€) pour attirer de nouveaux utilisateurs. A défaut d’être moderne, l’interface est très exhaustive pour les monteurs chevronnés qui recherchent une fonction dans la barre de menus. Notons qu’il existe dorénavant un mode d’utilisation mensuel (comme Adobe CC) avec Vegas Pro 365 pour 17€/mois environ. Vous pouvez également travailler de concert avec Vegas Pro Connect sur iPad.

  • Fonctionnalités

Ce logiciel a été l’un des premiers à rendre possible l’édition de vidéos stéréoscopiques (en 3D Relief), mais n’accepte pas encore l’édition de vidéos 360. Dès le dérushage, Vegas facilite le tri de vos plans avec notamment le tagage de vos médias avec actualisation automatique des dossiers les contenant. Cette dernière mouture  accepte désormais les volumineux fichiers 4K, le codec H265, les fichiers ProRes, le support des caméras RED. L’édition multicam supporte jusqu’à 32 caméras.

Image 19 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 20 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Dans la version basique (Edit), on trouve presque 400 effets vidéo et plus de 200 transitions 2D/3D. La version Pro comporte en plus les effets NewblueFX Filters 5 Ultimate et HitFilm Movie Essentials, un module de stabilisation d’image (proDAD Mercalli V4) pour réduire le tremblement, très utile pour les prises de vue en drone ou avec des mini-caméras sportives. La version Pro Suite inclut le plugin Boris FX autorisant notamment le suivi (tracking) d’objet ou la création évoluée de titres en 3D. La partie Authoring (DVD et BD) est désormais confiée à Vegas DVD Architect. Avec ce dernier opus, Vegas revient au premier plan pour les monteurs amateurs et confirmés. Une panoplie d’outils et d’effets pour mettre en valeur vos vidéos.

Sommaire :

  1. Intro, sélection des meilleurs logiciels
  2. Apprendre à monter
  3. Recommandations matérielles
  4. Logiciels de montage grand public
  5. Logiciels gratuits pour débuter
  6. Logiciels de montage pro
  7. Logiciels de montage pro et gratuits