Accueil » Comparatif » Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

1 : Intro, sélection des meilleurs logiciels 2 : Apprendre à monter 3 : Recommandations matérielles 4 : Logiciels de montage grand public 5 : Logiciels gratuits pour débuter 6 : Logiciels de montage pro

Logiciels de montage pro et gratuits

Hitfilm Express 2017 (v5)

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Hitfilm Express 2017 (v5)

Gratuit€ > HitFilm
On aime
  • Très performant pour un logiciel gratuit
  • Effets spéciaux
  • Compositing plus simple qu'After Effects
  • Idéal pour YouTuber
On n’aime pas
  • Evolue lentement (3D et 360 non pris en charge)
  • Nécessite un PC puissant
  • Export limité au Full HD
  • Formats d'export faibles
Verdict :

Un logiciel gratuit étonnamment simple pour les fonctions complexes (notamment VFX) proposées.

plus

  • Ergonomie

Image 3 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Cette solution est apparue en 2011. Contrairement aux autres logiciels professionnels gratuits ordinaires, Hitfilm visait à l’origine un public web de blogueurs et youtubeurs. Désormais, vous pouvez réaliser des clips musicaux ou des courts-métrages, tant il propose d’effets décoiffants, sans avoir une machine de guerre pour ordinateur (Mac OS et Windows). Aussi, l’interface est-elle minimaliste : un onglet projet pour définir les paramètres du film, un onglet Edit consacré au montage proprement dit et un onglet Export avec les paramètres d’exportation.

Dans la partie édition, on retrouve les fenêtres classiques de prévisualisation, d’édition de plan, de la timeline et une autre rassemblant les effets, textes, historique et chutier. Un utilisateur amateur arrivera facilement à monter. L’éditeur propose d’excellents tutoriels uniquement en anglais mais d’autres sites et vidéos donnent des conseils en français.

  • Fonctionnalités

Hitfilm Express autorise un montage soigné de vos plans mais se distingue de ses homologues par un florilège d’effets spéciaux (dont Fond vert) et de compositing. Ajouter un peu de fumée ou du feu nécessite normalement un logiciel spécifique fonctionnant de concert avec un logiciel de montage (Adobe After Effects avec Premiere Pro ou Apple Motion avec Final Cut Pro X). Ici, tout se fait dans la même application. L’ajout d’effets spéciaux vidéo (180 environ) est aussi simple que le résultat est bluffant. Les effets sont positionnables en 3 dimensions pour un rendu ultra-réaliste. Hitfilm Express présente également une vingtaine d’effets audio. D’autres vfx (325€ au total) sont disponibles à l’achat.

Image 4 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 5 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

La version Pro (300 € environ) propose tous les packs d’effets spéciaux et la compatibilité avec les vfx de Premiere Pro ou Final Cut Pro. Si Hitfilm Express vous plait, il est moins cher d’acheter la version Pro que les packs individuellement. Pour la version Express, l’export est limité au format MP4/AVI en Full HD ou générer une séquence d’images (BMP, JPG, PNG). N’essayez pas de monter vos rushes 360, ce logiciel ne les gère pas encore.

Lightworks (v14)

Image 2 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Lightworks (v14)

Gratuit€ > EditShare
On aime
  • Nouvelle interface personnalisable plus facile à prendre en main
  • Nombreux formats acceptés en import
On n’aime pas
  • Export limité à la HD
  • Peu d'effets spéciaux audio/vidéo
  • Interface à maîtriser
Verdict :

Un logiciel à découvrir par les pros comme les amateurs.

plus

  • Ergonomie

Image 8 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Utilisé par les pros (dans Pulp Fiction ou Le loup de Wall-Street notamment), ce logiciel avait une interface jusqu’alors pour le moins déconcertante (avec uniquement des panneaux flottants). Pour cette nouvelle mouture, l’éditeur a voulu séduire les nouveaux monteurs. L’interface graphique a changé, pour se rapprocher de l’ergonomie des concurrents. Toutefois elle reste relativement perturbante au premier abord. Adieu les « rooms » (bureau) à la Linux, place à 4 zones de travail : Log pour organiser ses rushes, Edit pour les monter, VFX pour les effets spéciaux et Acoustique pour éditer la bande son. Si Lightworks est déjà installé sur votre machine, l’interface restera flottante. On peut revenir à l’ancienne interface graphique « Flexible » (avec les « rooms »).

Contrairement à Vegas ou Premiere Pro, l’interface de Lightworks est ultra-dépouillée à son ouverture mais peut se complexifier en fonction de vos besoins. L’application est installée en français, ou plutôt un mélange d’anglais et de français. La paternité Linux GNU est toujours présente mais plus accessible. Le clic-droit est votre ami pour découvrir les fonctions exploitables dans tel panneau ou telle zone du logiciel. Lightworks recèle d’innombrables fonctions cachées dans des sous répertoires et une interface personnalisable « aux petits oignons ». Une modularité appréciable pour de grosses productions (fictions ou documentaires) mais généralement inutile pour les vidéos d’amateurs. Editshare propose de nombreux tutoriaux dans la langue de Shakespeare.

  • Fonctionnalités

Avec son héritage du monde professionnel, Lightworks accepte des formats de caméras inconnus du grand public (DVDCPRO, RED, ProRes…) sans avoir à les transcoder. En termes de résolution, SD, HD ou UHD, il accepte presque tout comme les rushes stéréoscopiques (appelés aussi 3D relief, S3D) mais toujours pas en 360. Veillez seulement à ne pas importer des framerates différents, sinon ça coincera. L’éditeur EditShare se vante de 400 changements et 70 nouvelles fonctionnalités avec cette version 14. Attention, le logiciel étant multi-plateforme (Linux, Mac OS, Windows), les bugs ou fonctionnalités peuvent différer selon le système d’exploitation.

Image 9 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?Image 10 : Montage vidéo : quel logiciel choisir ?

Désormais même l’édition sonore fonctionne sur Lightworks, plus besoin de passer par un logiciel tiers. Vous pouvez par ailleurs accéder à une banque (libre de droits) sonore (Audio Network) ou vidéo (Pond5), directement depuis l’interface de Lightworks. Ce logiciel semble encore moins gourmand en ressources qu’auparavant. Au-delà du montage pur, on peut ajouter des bancs titres et effets spéciaux avec les outils FX. Quelles sont les différences avec la version payante ? En fait, on les trouve principalement dans l’exportation. Elle est limitée à la résolution 1280×720 ou 1920×1080 sur Vimeo, avec publication directe sur YouTube possible. Si vous souhaitez exporter un fichier XML pour utiliser votre projet vidéo dans un autre logiciel ou collaborer à plusieurs (avec plusieurs ordinateurs) sur un même projet, vous devrez acheter la version payante.

Sommaire :

  1. Intro, sélection des meilleurs logiciels
  2. Apprendre à monter
  3. Recommandations matérielles
  4. Logiciels de montage grand public
  5. Logiciels gratuits pour débuter
  6. Logiciels de montage pro
  7. Logiciels de montage pro et gratuits