Accueil » Actualité » Moto X : le smartphone aux 504 variantes

Moto X : le smartphone aux 504 variantes

Image 1 : Moto X : le smartphone aux 504 variantesLe Moto XLe « Google Phone » est finalement sorti : Google a en effet annoncé hier le Moto X, son nouveau modèle. Ce smartphone prend le contrepied de la tendance actuelle qui est la course à la puissance et à la taille de l’écran.

Personnalisable

Le smartphone est produit aux États-Unis, dans une usine texane, et pour une raison simple : il est totalement personnalisable. Google propose en effet le choix entre deux capacités (16 ou 32 Go), deux couleurs de façade (noir ou blanc), dix-huit couleurs pour la coque et sept couleurs pour le cerclage de l’appareil photo, soit tout de même 504 possibilités. Avec son usine aux États-Unis, Google annonce une livraison en 5 jours au maximum. Il n’est pas certain que cette nouveauté sera proposée en Europe, pour de simples raisons de logistique : Google installe son usine au Texas pour proposer une livraison rapide d’un modèle personnalisé, ce qui nécessiterait donc une usine en Europe pour garder un délai correct et un coût acceptable. Au vu du succès des smartphones Motorola en dehors des États-Unis, c’est assez improbable.

Technologiquement classique

La partie technique est assez classique : un écran de 4,7 pouces en technologie AMOLED avec une définition de 1 280 x 720, un SoC Qualcomm S4 Pro dual core (1,7 GHz), 2 Go de RAM, du NFC. L’appareil photo a un capteur de 10 mégapixels et la batterie offre une capacité très correcte, 2 200 mAh. Il fonctionne sous Android 4.2.2, sans modifications particulières.

Image 2 : Moto X : le smartphone aux 504 variantes Image 3 : Moto X : le smartphone aux 504 variantesQuelques couleurs

En allant plus loin, on découvre que le CPU est un Krait 300 (le même que dans le Snapdragon 600) et que le Wi-Fi est à la norme 802.11ac, comme certains modèles récents. Point intéressant, alors que la majorité des capteurs sont en format RGBG (Rouge, Vert, Bleu, Vert), le capteur est un RGBC (Rouge, Vert, Bleu, « Clear ») qui améliore la sensibilité. Au format 16:9, il est couplé à une puce qui permet de convertir les données dans un format classique. Enfin, petite nouveauté, le téléphone utilise une carte nano SIM, comme l’iPhone 5 d’Apple.

L’interface a été pensée pour faciliter la vie : le téléphone « écoute » en permanence et le simple fait de dire « OK Google Now » lance la reconnaissance vocale. De même il est possible de lancer l’appareil photo en secouant le téléphone trois fois et l’interface a été modifiée pour simplifier la prise de vue.

Le smartphone sera d’abord vendu chez AT&T pour 200 $ (en 16 Go, 250 $ en 32 Go) mais une version « Google Play » sortira ensuite. Reste que si cet appareil peut rendre son lustre d’antan à Motorola (Google) aux États-Unis, il n’impressionne pas en Europe, surtout quand on se rend compte que la personnalisation, son principal avantage, a peu de chance d’être proposée en Europe.