Accueil » Actualité » MWC : Dolby contre DTS… dans les smartphones et les tablettes

MWC : Dolby contre DTS… dans les smartphones et les tablettes

Au MWC, on pouvait trouver deux sociétés qui sont en guerre depuis plusieurs années et qui détonnent finalement un peu dans le monde de la mobilité : DTS et Dolby. Et sur le salon, les deux sociétés proposaient des démonstrations assez similaires, bien évidemment liées au son. 

Le son, de plus en plus important

Image 1 : MWC : Dolby contre DTS... dans les smartphones et les tablettesDTSLes démonstrations, dans les deux cas, sont là pour montrer une chose : que les smartphones et les appareils mobiles peuvent parfaitement servir à diffuser de l’audio de qualité et sur plusieurs canaux. Chez Qualcomm, une démonstration dans une salle de cinéma dédiée montrait que les codecs de chez DTS permettent de recréer un home cinéma, que ce soit avec des enceintes (via un ampli dédié) ou dans un casque audio. Chez Dolby, la démonstration est similaire dans l’esprit : il est possible de simuler la présence de plusieurs enceintes dans un simple casque audio.

Soyons francs : sur un salon, dans des conditions pas toujours idéales, les deux technologies se valent. Le positionnement, dans les deux cas, est bon et on a vraiment l’impression d’être dans une pièce équipée de plusieurs enceintes. La démonstration DTS est d’ailleurs plus spectaculaire parce que le passage des vraies enceintes au casque est peu perceptible, dans une salle dédiée à cet usage. 

Le principal problème, c’est évidemment la partie logicielle. Chaque société essaye de prendre l’ascendant sur son concurrent et on se retrouve avec des appareils qui sont soit équipés d’un traitement « Dolby » soit d’un traitement « DTS » mais pas les deux. De plus, pour tirer réellement parti des fonctions, il est préférable d’utiliser des vidéos qui disposent d’une bande-son adaptée — les démonstrations sur le stand de Dolby étaient dotées d’une bande-son en 5.1 — et d’utiliser un lecteur capable de prendre en charge le codec. Ce n’est pas trivial : il faut une licence pour décoder les codecs en question et Dolby « traque » depuis quelques années les développeurs qui intègrent le support de l’AC3 (par exemple) sans payer la licence. Dans la pratique, les applications gratuites sont rarement capables de décoder l’AC3, ce qui est un problème pour les utilisateurs. De même, les différents codecs DTS sont très lourds à décoder et rares sont les fabricants de smartphones à payer pour la prise en charge matérielle de ces derniers, ce qui a un impact sur la consommation d’un smartphone.

Image 2 : MWC : Dolby contre DTS... dans les smartphones et les tablettes

Reste à voir si une des deux sociétés s’imposera dans ce marché très concurrentiel ou si les constructeurs préféreront jouer sur « l’audio HD » et sur la qualité des DAC et autres composants utilisés plutôt que sur une marque et sur un bundle logiciel…