Accueil » Actualité » MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4G

MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4G

Au MWC, NVIDIA montrait évidemment son Tegra K1, son SoC annoncé au CES, mais la société n’avait pas beaucoup d’autres choses à montrer, malheureusement. Si les smartphones et autres tablettes provenant des différents constructeurs étaient bien présents sur le stand les années précédentes, cette année, on trouve très peu de produits : un smartphone sous Tegra 4i, vendu chez Wiko (la version présentée chez NVIDIA ne porte pas de marques), quelques tablettes Tegra Note — des versions Tegra 4 avec le modem 4G i500 et des versions équipées du Tegra K1 — et quelques plateformes de développement pour Tegra K1.

Image 1 : MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4GUne demo Tegra K1

Le 64 bits n’est pas montré

NVIDIA est dans une phase de transition : Tegra 4(i) n’a visiblement pas eu le succès escompté — personne, en dehors de Wiko, ne présente d’appareils équipés avec une puce de cette génération — et le Tegra K1 n’est pas encore là. De plus, les appareils montrés sont des versions équipées d’un processeur 32 bits — quatre Cortex A15, comme Tegra 4 — alors que les attentes se focalisent évidemment sur la version 64 bits, équipée du core Denver.

Ce dernier n’est pas présenté à la presse, mais est bien présent sur le salon, pour les clients de NVIDIA. Denver est très attendu : ce core 64 bits est annoncé comme très performant et NVIDIA, contrairement à Qualcomm, a développé sa propre technologie. Il ne s’agit donc pas d’un Cortex A5x mais bien d’un core conçu en interne, comme Apple et son A7.

Image 2 : MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4GDes vidéos en 4K Image 3 : MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4GTegra K1 : plateforme de développement

Sur le stand, NVIDIA montre quelques applications de Tegra K1. La première, c’est une démonstration sur des tablettes Tegra Note modifiées pour accepter Tegra K1 en lieu et place de Tegra 4. Les appareils étant verrouillés, nous n’avons pu voir que les démonstrations de NVIDIA, qui sont convaincantes visuellement. La seconde démonstration utilise une plateforme de développement Tegra K1 reliée à deux écrans Ultra HD, avec des vidéos tournant en boucle de façon fluide. Enfin, NVIDIA montre aussi une plateforme de développement dédiée au monde de l’automobile — un marché considéré par très important par tous les gros acteurs du secteur — avec de la détection de véhicules en temps réel.

Image 4 : MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4GDétection de la ropute en temps réel Image 5 : MWC : NVIDIA montre du K1 32 bits et du Tegra 4 avec 4GUne plateforme pour la voiture

Tegra 4i

Comme nous avons pu le constater avec quelques tests, Tegra 4i a un problème : la partie CPU n’est pas vraiment meilleure que celle d’un Tegra 3 et beaucoup de SoC actuels offrent des performances nettement plus élevées. La partie GPU est moyenne, sans plus, et on est assez loin des performances d’une « vraie » puce Tegra 4 : la version que nous avons testée — NVIDIA nous a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une version finale — est par exemple environ deux fois plus lente que Tegra 4 sous 3D Mark. La raison est simple : Tegra 4i a été lancé il y a plus d’un an (au MWC 2013) et arrive dans les faits au moins six mois trop tard. Malgré tout, il faut prendre en compte deux choses : même si les performances sont plus faibles que celles de Tegra 4, elles restent largement suffisantes pour un usage classique, et — surtout — le smartphone de Wiko est annoncé à un prix assez faible : environ 200 € selon les rumeurs.

Au final, sans annonces et avec un stand qui nous a un peu laissé sur notre faim, NVIDIA déçoit évidemment au MWC. Malgré tout, le Tegra K1 pourrait trouver son marché dans les tablettes : les écrans hautes définitions demandent des GPU de plus en plus puissants et Tegra K1 à l’avantage d’être performant tout en offrant — au contraire de Tegra 4 — le support des API modernes comme OpenGL 4.x, OpenGL ES 3.0 ou DirectX 11.

Il faudra tout de même attendre la rentrée pour vérifier dans les faits les performances de Tegra K1 en version 64 bits et donc voir si NVIDIA sera capable de revenir dans la course dans le monde des smartphones et des tablettes.