Accueil » Actualité » Nano Server : Microsoft allège Windows Server

Nano Server : Microsoft allège Windows Server

Image 1 : Nano Server : Microsoft allège Windows ServerWindows Server sans surcouche graphique, sans support du 32 bits, allégé au niveau des services et des fonctionnalités (pas de Remote Desktop ou de gestion des paquets MSI par exemple), le tout administré à distance via WMI et PowerShell : c’est en résumé ce que Microsoft envisage de proposer avec son futur Nano Server, un système d’exploitation qu’il destine avant tout au Cloud (Hyper-V ou Azure) et aux applications modernes (Java, .NET, C# ou encore Python).

Attendu pour l’année prochaine aux côtés d’un Windows Server 2016 plus classique, Nano Server sera bien entendu virtualisable. Son empreinte disque serait d’ailleurs réduite de 93% par rapport à Windows Server. Le travail des administrateurs serait également grandement facilité, avec 80% de redémarrage en moins et une réduction de 92% du nombre de bulletins critiques, toujours grâce aux nombreux services non intégrés.

Microsoft devrait donner un peu plus de détails sur Nano – ainsi que sur le support des conteneurs logiciels Docker – à l’occasion des conférences BUILD et Ignite en mai prochain.