Accueil » Actualité » Neuf Cegetel et la 3G : Free n’est plus seul

Neuf Cegetel et la 3G : Free n’est plus seul


Neuf Cegetel serait candidat à l’obtention de la quatrième licence 3G, mais uniquement si le gouvernement modifie l’accès à cette dernière. Free (ou plutôt Iliad) n’est donc plus seul. En cas d’adoption de l’amendement qui permet d’étaler le paiement de cette licence, un nouvel appel d’offre sera lancé.

Une licence 3G, pas 2G

Rappelons que la licence 3G ne donne pas accès aux fréquences de la 2G, contrairement à ce que pensent certains. Donc même si un opérateur alternatif obtient la quatrième licence 3G, il ne pourra pas proposer des offres de téléphonie mobile équivalente aux offres de SFR, Orange ou Bouygues. Même s’il est possible de faire de la téléphonie sur le réseau 3G, il n’est pas adapté : téléphones consommateurs d’énergie, portée moins grande des bornes relais, etc.

Des usages multimédias

Le réseau 3G est prévu pour des usages de type multimédia : télévision (même si le DVB-H, plus adapté, arrive), visiophonie ou Internet. Notons que même si de la VoIP est possible sur le réseau 3G, le temps de réponse de la technologie est rédhibitoire, tout comme la quantité de données nécessaire, qui risque de saturer facilement les bornes.

Au final, que ce soit Free, Neuf Cegetel ou un autre qui obtienne la licence, il faut plus s’attendre à des offres Internet que des offres de téléphonie.