Accueil » Actualité » New York porte plainte contre Intel

New York porte plainte contre Intel

Image 1 : New York porte plainte contre Intel

New York vient de porter plainte contre Intel pour abus de position dominante

Intel en justice

L’État rejoint donc la Corée, la Commission européenne et d’autres pays dans leur lutte contre des pratiques commerciales soupçonnées d’être anticoncurrentielles. La justice va principalement se pencher sur les contrats d’exclusivité qui offraient des processeurs à des prix défiant toute concurrence, selon les demandeurs à l’action, en échange du dénigrement des processeurs AMD par les fabricants et assembleurs. HP et Dell sont les deux compagnies principalement concernées.

Il sera néanmoins très difficile de trouver une règle définissant les dommages et intérêts à allouer à AMD si Intel est reconnu coupable. En effet, il faudra que le juge trouve un moyen de compenser le géant vert pour un manque à gagner qui n’est pas chiffré puisqu’il porte sur des contrats qui n’ont pas été signés. Par exemple, nous savons que HP a refusé, à un moment, de faire affaire avec AMD qui lui offrait des processeurs gratuits, par peur de représailles de la part d’Intel. Déterminer combien ce contrat aurait rapporté à AMD est presque impossible.

Revenir aux sources

La plainte de New York est aussi intéressante, car elle estime qu’Intel a surfacturé l’État. Si dans les faits, Intel a baissé ses prix pour inciter les marques à être exclusif, les demandeurs imaginent ce qui se serait passé si le fondeur avait profité de son monopole pour augmenter les tarifs au lieu de les faire chuter. La plainte affirme donc qu’Intel a surfacturé New York, même si dans les faits, les pratiques de la firme ont fait baisser les prix.