Accueil » Actualité » Nikon D300 : un reflex pro pour les amateurs

Nikon D300 : un reflex pro pour les amateurs

Non content de renouveler son boîtier pro, Nikon dévoile un nouveau reflex pour les amateurs experts, le D300. Remplaçant le D200 dans la gamme, il reprend beaucoup des caractéristiques de son grand frère D3, mais pas son capteur. Le capteur du D300 reste au format APS-C. Il s’agit, comme on pouvait s’y attendre du dernier Sony IMX021, de 12 Mpix. Ce capteur est très rapide et autorise des rafales de 8 images/s au D300.

Autofocus 51 points, écran 3″ VGA, HDMI etc

A part le format du capteur, tout ou presque est commun aux D3 et D300 : processeur Expeed, échantillonnage sur 14 bits, écran 3″ de résolution VGA, port HDMI etc. Le châssis est néanmoins beaucoup plus compact, et bi-blocs. Le D300 se distingue aussi du D3 par la présence d’un système anti-poussière.

En porte-à-faux ?

Comparé à son prédécesseur D200, le D300 marque une belle avancée, mais il n’est pas sûr que sa qualité d’image soit vraiment meilleure. A trop augmenter la résolution, Sony et Nikon courrent le risque de faire monter le bruit. Or, le D200 était déjà un peu à la traîne sur ce point par rapport au Canon EOS 30D, et plus encore face à l’EOS 5D. De plus, le D300 est positionné assez haut en prix, à 1 749 €, contre 1 349 € pour l’EOS 40D. Pas sûr qu’il parvienne à s’imposer…