Accueil » Actualité » Nostalgeek 2001 (5) : Ultrastar, Pentium III ULV

Nostalgeek 2001 (5) : Ultrastar, Pentium III ULV

Nostalgeek 2001

Cet été, nous allons vous proposer le retour d’une rubrique, Nostalgeek. Et nous avons décidé de nous attarder sur une année précise : 2001. Lointaine et proche à la fois, l’année 2001 est intéressante à analyser, pour montrer les évolutions du high-tech en 10 ans. Chaque jour, pendant les vacances, nous allons vous proposer une rétrospective d’une semaine de 2001, avec les actualités de l’époque et une petite analyse sur ce qu’il en subsiste en 2011.

Image 1 : Nostalgeek 2001 (5) : Ultrastar, Pentium III ULV

Nostalgeek 2001. On arrive en février.

CPU, chipset et mémoire

Les premières puces de mémoire DDR capables de fonctionner à 250 MHz arrivent et sont destinées à remplacer les puces à 200 MHz utilisées habituellement. Dans les processeurs, Intel abandonne le Slot 1 (dans sa version SECC2) et se concentre sur le Socket 370 et ses variantes. Le connecteur, introduit avec le Pentium II, n’est en effet plus nécessaire : l’évolution de la finesse de gravure permet de placer le cache directement dans le CPU. Enfin, Intel annonçait un Pentium III « ULV » : cadencé à 500 MHz, il avait un TDP de 8,1 W.

En 2011, la DDR3 dépasse « 2 500 MHz » en équivalent SDR. Intel a abandonné le Socket 370, le Socket 423, le Socket 478, le LGA775 et le LGA1156. Le LGA1155 et le LGA1366 (en fin de vie) sont la norme. Enfin, dans le monde de la basse consommation, les Atom ont un TDP de moins de 2,5 W pour une fréquence de 1,6 GHz habituellement.

Stockage

Dans les disques durs, IBM vient d’annoncer un monstre : l’Ultrastar 36Z15. Ce disque dur SCSI Ultra160 a une capacité de 36 Go, une mémoire cache de 4 Mo et tourne à 15 000 tours par minute. Les débits annoncés sont faramineux : 52 Mo/s.

En 2011, n’importe quel disque dur d’entrée de gamme offre 1 To de capacité et 32 Mo de cache. Et malgré des plateaux qui tournent à 5 400 tpm, les débits dépassent généralement les 100 Mo/s.