Accueil » Actualité » Nostalgeek 2001 (9) : Geforce 2 MX-100, Kryotech et SATA

Nostalgeek 2001 (9) : Geforce 2 MX-100, Kryotech et SATA

Nostalgeek 2001

Cet été, nous allons vous proposer le retour d’une rubrique, Nostalgeek. Et nous avons décidé de nous attarder sur une année précise : 2001. Lointaine et proche à la fois, l’année 2001 est intéressante à analyser, pour montrer les évolutions du high-tech en 10 ans. Chaque jour, pendant les vacances, nous allons vous proposer une rétrospective d’une semaine de 2001, avec les actualités de l’époque et une petite analyse sur ce qu’il en subsiste en 2011.

On s’attaque au mois de mars 2001.

CPU, chipset et mémoire

Pas grand chose d’intéressant dans les CPU cette semaine, même si les plus riches d’entre vous peuvent acheter un Athlon à… 1,6 GHz. Ce modèle non officiel est refroidi par un système « Kryotech » et est évidemment vendu overclocké.

En 2011, l’overclocking est toujours présent et ce sont les constructeurs qui le font directement : le mode Turbo des processeurs Intel et AMD est juste un overclocking maîtrisé…

GPU

Beaucoup d’actualité sur les cartes NVIDA : certains constructeurs proposent des cartes avec des fréquences plus faibles que les officielles (183 MHz au lieu de 200 MHz sur la mémoire) et la société propose une nouvelle gamme de cartes GeForce 2 MX : les MX-100, MX-200 et MX-400 permettent de proposer un large choix de fréquences. Dans les GeForce 2 MX, les versions PCI arrivent, alors que les premières GeForce 3 débarquent et se ressemblent, même si certains modèles intègrent une sortie DVI en plus de la sortie TV et de la sortie VGA.

En 2011, les cartes OEM et d’entrée de gamme jouent toujours sur les fréquences, NVIDIA segmente toujours autant ses cartes avec différents noms et les cartes utilisent toujours un design de référence à la sortie. Ce qui a changé ? L’AGP et le PCI sont morts. Les cartes classiques sont en PCI-Express 16x, les modèles atypiques étant en PCI-Express 1x.

Stockage

Image 1 : Nostalgeek 2001 (9) : Geforce 2 MX-100, Kryotech et SATADans le stockage, les premiers disques durs SATA (Serial ATA) se montrent, avec cette nouvelle interface qui permet d’atteindre 150 Mo/s. Un record, surtout quand la majorité des machines sont en PATA à 66 Mo/s. Dans les graveurs, les premiers modèles capables d’atteindre 24x sont annoncés. Bien évidemment, les 24x ne sont atteints qu’en fin de disque, ce qui donne une vitesse moyenne qui ne dépasse pas 20x.

En 2011, le SATA atteint 6 gigabits/s (600 Mo/s) et les graveurs de Blu-ray atteignent 12x. Pour information, le 1x en CD vaut 150 ko/s, alors qu’il vaut 4,5 Mo/s en Blu-ray. Un graveur Blu-ray 12x est donc 15 fois plus rapide qu’un graveur CD-R 24x.

Écrans

Les écrans LCD diminuent enfin : la nouvelle gamme Samsung est proposée à 700 $ pour un 15 pouces et 1 130 $ pour un 17 pouces.

En 2011, les écrans de 22 pouces sont proches de 100 €, avec des performances bien meilleures que les modèles de 2001.