Accueil » Actualité » NVDIMM : le JEDEC approuve les barrettes de mémoire hybrides

NVDIMM : le JEDEC approuve les barrettes de mémoire hybrides

Le JEDEC (l’organisme de normalisation des semi-conducteurs), vient d’approuver deux nouvelles normes : les NVDIMM-F et NVDIMM-N. Les deux prennent la forme d’une barrette de mémoire vive standard, mais intègrent de la mémoire non volatile comme de la mémoire flash.

Image 1 : NVDIMM : le JEDEC approuve les barrettes de mémoire hybrides

NVDIMM-F : un SSD sous forme de barrette

La NVDIMM-F est la plus simple des deux puisque la barrette intègre uniquement des puces de mémoire flash, accessible directement par le système par l’intermédiaire du bus mémoire. Cela permet donc de disposer d’un stockage ultra rapide, à l’image de la barrette ULLtraDIMM de SanDisk qui intègre 400 Go de mémoire flash sur une barrette qui s’insère dans un emplacement DDR3 DIMM d’une carte mère. La latence est alors extrêmement faible : environ 5µs en écriture contre plus de 50µs sur les SSD traditionnels.

NVDIMM-N : une barrette hybride en cas de soucis

La NVDIMM-N est un peu plus complexe puisque c’est une barrette hybride, qui contient aussi bien de la mémoire volatile DDR que de la mémoire flash non volatile. Le but est de permettre, en cas de coupure de courant, de transférer les informations contenues dans la DDR vers les puces de mémoire flash grâce à un condensateur qui alimente la barrette le temps de l’opération. La mémoire flash étant non volatile, elle n’a pas besoin de courant, contrairement à la mémoire vive, pour conserver les données dans ses cellules. C’est notamment le cas des barrettes de DDR3 de Viking. Nos confrères du site HFR précisent que la zone de mémoire flash n’est pas directement accessible avec cette version de la norme, mais pourrait l’être dans une future révision.

Image 2 : NVDIMM : le JEDEC approuve les barrettes de mémoire hybridesUne barrette de NVDIMM-N et son condensateur