Accueil » Actualité » Nvidia a violé des brevets de Samsung

Nvidia a violé des brevets de Samsung

Image 1 : Nvidia a violé des brevets de Samsung

L’ITC, la commission américaine du commerce international a donné raison à Samsung face à Nvidia. Cette dernière est reconnue coupable de violation de brevets déposés par Samsung. Heureusement pour Nvidia, cette décision préliminaire ne donne suite à aucune action à son encontre.

L’affaire a commencée en septembre 2014, lorsque Nvidia décida de porter plainte contre Samsung et Qualcomm, estimant que toutes deux utilisaient certaines de ses technologies dans les GPU de leurs processeurs mobiles. Samsung avait répondu deux mois plus tard en retournant l’accusation. La semaine dernière, un groupe de six juges a rendu son verdict final sur la première plainte et a blanchi Samsung et Qualcomm. Sur les trois brevets revendiqués par Nvidia, l’un a été jugé invalide ; pour les deux autres, aucune violation n’a été constatée.

Aujourd’hui c’est donc au tour de la seconde affaire d’être examinée. Pour le moment un seul juge s’est prononcé : il a estimé Nvidia coupable, pour les trois brevets mis en avant par Samsung. Toutefois, il s’agit de très vieux brevets, l’un allant expiré l’an prochain. Il y a donc peu de chances que les produits de Nvidia soient menacés. Qui plus est, ce jugement n’est pas définitif. L’ITC réunira dans plusieurs un comité de plusieurs de ses juges et ce sont eux qui rendront un verdict final. La guerre n’est pas perdue pour Nvidia, qui pourrait préférer mettre un terme à toute l’affaire via un accord amiable.