Accueil » Actualité » Nvidia abandonne son SoC ARM Denver pour serveurs

Nvidia abandonne son SoC ARM Denver pour serveurs

Image 1 : Nvidia abandonne son SoC ARM Denver pour serveurs

Nvidia reste le premier vendeur de cartes graphiques au monde, mais la société semble hésiter à propos de ses SoC Tegra. Elle a récemment annoncé un virage stratégique en abandonnant la course à la part de marché, perdue d’avance face à des concurrents low cost tels MediaTek ou AllWinner, pour se concentrer sur les appareils haut de gamme. Mais ce n’est pas tout. Nvidia a purement et simplement décider de stopper le développement de son SoC Denver pour les serveurs.

Rappelez-vous : en 2011, Nvidia jette un pavé dans la mare en annonçant son projet Denver, pour développer un processeur ARM très performant, au point de pouvoir être adapté aux smartphones et aux serveurs. Les informations se sont faites rares pendant plusieurs années et ce n’est qu’au CES de janvier que Nvida a reparlé de Denver. Le coeur CPU devait prendre place dans une seconde version du SoC Tegra K1, prévue pour sortir au second semestre 2014. Et c’est tout, Nvidia ne parlait déjà plus des déclinaisons serveurs.

L’abandon total de Denver pour serveurs a été officialisé à l’occasion de l’annonce de la compatibilité des GPU Tesla avec les processeurs d’architecture ARM. Ian Buck, vice-président Accelerated Computing chez Nvidia a néanmoins précisé que les Tegra K1 normaux pourraient être intégrés à des serveurs. Nvidia ne fera simplement pas de puces dédiées.