Accueil » Actualité » Nvidia : PhysX sur toutes les Geforce

Nvidia : PhysX sur toutes les Geforce

Image 1 : Nvidia : PhysX sur toutes les GeforceAu cours de la conférence de presse de présentation des résultats financiers de Nvidia (excellents au demeurant), son PDG, Jen-Hsun Huang, a donné plus d’informations quant à sa stratégie pour Ageia. Les observateurs étaient en effet curieux de savoir quel sort serait réservé au créateur, quelque peu malchanceux, du PPU.

Plus de PPU, mais du PhysX oui

Nvidia a évidemment l’intention de capitaliser sur les technologies développées par Ageia. Mais pas sur le PPU, qui s’est révélé un échec, plutôt sur le moteur de calcul des mouvements physiques d’un jeu, le fameux PhysX. Ce moteur est en effet utilisé par un certain nombre de titres, et notamment par des jeux PS3. Nvidia prévoit d’intégrer les fonctionnalités de ce moteur au sein de CUDA, son langage de programmation permettant d’effectuer des opérations généralistes sur un GPU. Ainsi, les développeurs n’auront pas à réadapter les jeux utilisant PhysX. Surtout, cela donne à toutes les Geforce compatibles CUDA (8 et 9) la possibilité d’effectuer le rendu physique.

Cela représentera bien sûr une charge supplémentaire sur le GPU, aux dépens du rendu classique. La solution ? Mais le SLi bien sûr ! Écoutons Huang rêver :

« Nous nous attendons à ce que [l’intégration du moteur PhysX dans CUDA] incite les clients à acheter des GPU encore plus puissants. Cela encouragera probablement les gens à offrir un second GPU à leur slot SLi. Et les joueurs passionnés en achèteront probablement trois : deux pour le rendu graphique et un pour la physique, ou l’inverse. »

Qu’en penser ?

Ironie à part, que penser de cette décision ? Du bien tout d’abord, puisque les possesseurs de Geforce récentes bénéficieront gratuitement d’une fonctionnalité supplémentaire. De même, cela contribuera sûrement à accélérer le développement des rendus physiques dans les jeux. Mais cela pose aussi un problème puisque ATI/AMD n’a pas d’équivalent à opposer au PhysX de Nvidia. Les cartes ATI vont donc perdre en attrait, même à performances graphiques égales.