Accueil » Actualité » NVIDIA pointe les « erreurs » d’Intel sur les benchs du Xeon Phi face à ses GPU

NVIDIA pointe les « erreurs » d’Intel sur les benchs du Xeon Phi face à ses GPU

Sur son blog, NVIDIA peste contre les dernières annonces de performances d’Intel concernant sa puce Xeon Phi : les chiffres seraient tirés de benchmarks obsolètes et de comparaisons anachroniques.

Image 1 : NVIDIA pointe les « erreurs » d'Intel sur les benchs du Xeon Phi face à ses GPU

Intel a dévoilé cette nuit son dernier CPU « Knights Mill » optimisé pour le Deep Learning, et NVIDIA conteste déjà les performances annoncées des Xeon Phi face à ses propres GPU. Lors de l’ISC 2016, Intel avait comparé son Xeon Phi (Knights Landing) aux GPU de NVIDIA en utilisant une version obsolète du test Caffe. Avec les dernières implémentations d’août 2016 intégrées dans ce même test, les GPU Pascal, et même Maxwell, reprendraient la tête de la course à la puissance face aux nouveaux Xeon Phi, explique NVIDIA, illustration en main.

Idem pour le multi-processeur

Intel affirmait aussi que les Xeon Phi offraient une meilleure progression de performances en configuration multi-processeur, expliquant aussi que les GPU ne pouvaient pas s’associer jusqu’à 128 puces, ce qui est possible avec les Xeon Phi. Faux, répond NVIDIA : d’abord, Intel parlait de l’ancienne architecture Kepler de NVIDIA ; ensuite le géant chinois Baidu a démontré pouvoir obtenir une augmentation de performances presque linéaire jusqu’à 128 GPU sur architecture Maxwell.