Accueil » Actualité » NVIDIA renomme les Geforce 9M (et les 8M)

NVIDIA renomme les Geforce 9M (et les 8M)

Image 1 : NVIDIA renomme les Geforce 9M (et les 8M)Après AMD et ses nouvelles Radeon HD Mobility, c’est au tour de NVIDIA d’annoncer ses cartes pour PC portables. Pourquoi avons-nous omis de mettre le mot « nouvelle » ? Parce que NVIDIA réutilise les GPU de la famille G9xM, qui ne sont eux-mêmes que des G8xM avec quelques modifications mineures.

GT 130M, une 9600M améliorée

La GT 130M (NVIDIA utilise une terminologie qui se rapproche de celle de la famille GTX) est une carte proche des GeForce 9600M et des GeForce 8600M/8700M. Equipé de 32 stream processors (comme les autres modèles), la fréquence du GPU lui-même est inconnue, mais le moteur de shaders fonctionne à 1 500 MHz (1 250 MHz sur la 8700M, 1 550 MHz sur la 9700M). La mémoire est, au choix et sans moyen simple de distinction, de la GDDR3 à 800 MHz ou de la DDR2 à 500 MHz, dans les deux cas interfacée en 128 bits. La GT 130M est donc une carte milieu de gamme, équivalente à des cartes d’entrée de gamme dans le monde PC (comme la 8600 GT et nettement moins puissante que la 9600 GT) et essentiellement destinée à des portables 15 pouces.

G 110M, comme un IGP

La puce G 110M est un GPU de la même classe que le récent IGP MCP79 (GeForce 9400M), soit une puce dotée de 16 stream processors seulement. Cette carte est un plus rapide que la GeForce 9300M G et la GeForce 8400M GT mais un peu moins que la GeForce 9500M G (il faut suivre). Dotée d’un bus mémoire 64 bits seulement et de GDDR3 à 700 ou de DDR2 à 500 MHz, cette puce est plutôt destinée aux ordinateurs portables d’entrée de gamme et d’une diagonale inférieure à 15 pouces.

G 105M, c’est pour qui ?

La dernière des puces, la G 105M est celle qui a le moins d’intérêt, surtout depuis que les IGP de la concurrence décodent les formats HD (seul usage intéressant de cette puce). En effet, avec 8 SP, la puce est moins rapide que l’IGP GeForce 9400M de NVIDIA et les performances en 3D de ce type de puce sont absolument ridicules. Comme pour les autres,la société propose le choix en FDDR3 à 700 MHz et DDR2 à 500 MHz, le tout en 64 bits.

En pratique, NVIDIA ne sort rien de ses cartons et se contente d’offrir ses anciennes puces avec un nouveau nom. Même si les performances restent correctes et que le décodage HD est efficace, ces cartes commencent à accuser leur âge. Notons aussi que proposer une version GDDR3 et une autre DDR2 (significativement moins performante) sans les différencier au niveau du nom, c’est un peu dommage.