Accueil » Test » NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

1 : Introduction 2 : Disponibilité, versions et accessoires 3 : Shield Tablet : tour du propriétaire 4 : Shield Controller : tour du propriétaire 6 : Stylet 7 : Mode console et GameStream 8 : Grid, ShadowPlay et Twitch 9 : Les jeux 10 : Configuration du test 11 : Benchmarks CPU 12 : HTML5 et JavaScript 13 : Benchmarks GPU 14 : Benchmarks GPGPU 15 : Luminosité, profondeur du noir, contraste et gamma 16 : Autonomie 17 : Conclusion

OS et suite logicielle

La Shield Tablet est livrée avec 4.4.2 KitKat, sans surcouche, lanceur, widget et autres gadgets qui nous semblent plus encombrants qu’autre chose. NVIDIA se contente d’ajouter quelques réglages spécifiques à la tablette pour la gestion de la manette et du stylet, sans oublier quelques programmes permettant de jouer et gérer les fonctionnalités du stylet. Propre et sans fioritures, l’interface mérite d’être saluée.

Image 1 : NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

L’écran d’accueil propose deux dossiers dans le coin inférieur gauche, lesquels regroupent toutes les applications Google pour l’un et NVIDIA pour l’autre. On accède donc très facilement aux fonctionnalités de Google comme au contenu spécifique à la Shield Tablet. Au niveau du dock, on trouve des boutons dédiés au Shield Hub ainsi qu’au tiroir d’applications.

Image 2 : NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

NVIDIA aurait pu créer une surcouche personnalisée de manière à rendre les fonctionnalités liées aux jeux et contenus multimédia omniprésente sur l’ensemble de l’interface utilisateur, mais il n’en est rien. En décidant de regrouper toutes ces fonctionnalités au sein de l’application Shield Hub, NVIDIA a fait en sorte que les capacités ludiques de la tablette ne sont pas mises en avant au détriment de sa polyvalence.

Image 3 : NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

Proposant une navigation facile, l’application Shield Hub a été conçue de manière à être parfaitement visible sur un téléviseur situé à quelques mètres de distance. Elle permet d’accéder aux jeux optimisés Shield, accessoires et actualités liées aux jeux vidéo, mais aussi à des programmes Android plus généralistes ainsi que des applications média comme Netflix. Tout jeu ou programme testé et certifié sur Shield apparait automatiquement dans la catégorie appropriée. Malheureusement, il est actuellement impossible d’ajouter manuellement des jeux ou applications Android, ce qui dissuade d’utiliser le Shield Hub comme interface exclusive en mode console.

Ce n’est pas le cas lorsqu’il s’agit d’accéder à des jeux PC via GameStream : les titres ajoutés en passant par Préférences puis GameStream au sein de l’application GeForce Experience sur PC apparaissent dans la section « Mes jeux PC » du Shield Hub.

Image 4 : NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

L’application dédiée au Shield Controller est aussi simple que directe : son seul but est d’associer une ou plusieurs manettes avec la tablette aussi facilement que possible.

Image 5 : NVIDIA Shield : la tablette de jeu nomade idéale ?

En plus des programmes spécifiques à Shield, la tablette est livrée avec Adobe Reader et Camera Awesome, ainsi que Evernote, JusWrite et Write pour ce qui est du traitement de texte.

En privilégiant simplicité et fonctionnalité, NVIDIA propose une interface efficace et agréable pour la Shield Tablet. Au-delà de l’impossibilité de personnaliser les applications apparaissant au sein du Shield Hub, notre seul reproche tient à l’harmonie des couleurs : qu’il s’agisse de composants ou de logiciels, NVIDIA utilise un vert lumineux pour mettre du texte en avant, tandis qu’Android emploie du bleu. L’usage du vert sur l’ensemble de l’interface utilisateur d’Android ainsi que les applications propres à NVIDIA aurait poussé l’intégration encore plus loin.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Disponibilité, versions et accessoires
  3. Shield Tablet : tour du propriétaire
  4. Shield Controller : tour du propriétaire
  5. OS et suite logicielle
  6. Stylet
  7. Mode console et GameStream
  8. Grid, ShadowPlay et Twitch
  9. Les jeux
  10. Configuration du test
  11. Benchmarks CPU
  12. HTML5 et JavaScript
  13. Benchmarks GPU
  14. Benchmarks GPGPU
  15. Luminosité, profondeur du noir, contraste et gamma
  16. Autonomie
  17. Conclusion