Accueil » Actualité » NVIDIA : vers de l’ION plus rapide ?

NVIDIA : vers de l’ION plus rapide ?

Image 1 : NVIDIA : vers de l'ION plus rapide ?La star actuelle de NVIDIA est le MPC79, connu aussi sous le nom de 9400M et de plateforme ION (ce qui fait sourire, la « plateforme » étant composée d’une seule puce). La puce actuelle est gravée en 55 nm, mais NVIDIA pourrait, comme pour ses puces d’entrée de gamme, passer en 40 nm. En dehors de la diminution de prix, la nouvelle version pourrait passer à 32 processeurs de flux, au lieu des 16 de la version actuelle, ce qui porterait la puissance de calcul au niveau des GeForce 8600M et autres 9600M, tout en gardant le même TDP (12 W) grâce au 40 nm.

 Problème de processeur

Le principal problème de NVIDIA viendra des CPU : la firme peut utiliser le FSB actuel, que l’on retrouve sur les Atom et les processeurs de la famille Core 2, mais pas le bus QPI des processeurs Nehalem. Quand aux processeurs de la famille Lynnfield, qui intègrent le contrôleur mémoire, mais aussi le contrôleur PCI-Express, on ne sait pas encore si NVIDIA pourra proposer une puce qui utilise de la mémoire partagée. NVIDIA pourrait certes proposer une puce combinant un GPU et un southbridge, qui pourrait remplacer le P55 d’Intel, mais l’obligation d’ajouter de la mémoire dédiée augmente un peu la consommation.

En pratique, on risque de voir le produit de NVIDIA cantonné aux machines d’entrée de gamme avec un IGP qui serait, paradoxalement, plus rapide que celui proposé par Intel dans le CPU. Mais est-ce que les constructeurs accepteront de payer pour quelque chose qui est déjà dans le CPU ? Rien n’est moins sûr.