Accueil » Actualité » NVIDIA veut populariser les supercalculateurs avec DIGITS DevBox et DRIVE PX

NVIDIA veut populariser les supercalculateurs avec DIGITS DevBox et DRIVE PX

Image 1 : NVIDIA veut populariser les supercalculateurs avec DIGITS DevBox et DRIVE PXLa NVIDIA DIGITS DevBoxNVIDIA a présenté DIGITS DevBox, un supercalculateur contenant au moins quatre GeForce TITAN X. La machine devrait coûter dans les 15 000 $ (14 000 €) et elle sera disponible à partir de mai 2015. La DevBox est avant tout destinée à optimiser l’apprentissage automatique, cette discipline en intelligence artificielle qui permet à une machine d’apprendre et d’entreprendre des tâches qui ne sont pas réalisables par des méthodes plus classiques.

Un supercalculateur pour tous les laboratoires

Durant la conférence de presse, Jen-Hsun Huang a expliqué que l’apprentissage automatique demandait des jours de calculs sur une configuration traditionnelle, ce qui explique pourquoi les universitaires ont le plus souvent recours à des supercalculateurs. Le problème est qu’ils sont chers, difficiles à maintenir, qu’ils consomment beaucoup d’électricité et que le temps passé dessus est précieux et partagé avec une foule d’autres chercheurs. La DIGITS DevBox est livrée avec les logiciels les plus connus dans ce domaine, elle se branche sur une prise secteur classique, elle se maintient facilement et elle optimise les calculs pour ne demander que quelques heures au lieu de quelques jours.

NVIDIA pense déjà à Pascal

L’effort de la firme est louable et il semblerait qu’une mise à jour de DIGITS DevBox soit déjà envisagée lorsque la firme passera à l’architecture Pascal qui devrait débarquer en 2016. Le P.D.G s’est en effet lancé dans une petite présentation pour expliquer que le prochain core aurait un NVLink qui permettra d’améliorer la communication entre GPU, qu’il prendra en charge plus de mémoire, qu’il disposera d’une plus grande bande passante et qu’il sera environ 10 fois plus rapide qu’un Maxwell. Bref, la puce devrait séduire les chercheurs qui cherchent un supercalculateur de bureau.

Un supercalculateur pour faciliter la création de voitures autonomes

Enfin, la DIGITS DevBox peut être utilisée avec la Drive PX, une carte de développement à 10 000 $ (9 500 €) destinée aux voitures autonomes. Le système utilise un Tegra X1 pour traiter les informations envoyées par les capteurs. Ainsi, il est possible de concevoir les algorithmes, simulations et modèles sur la DevBox et de les envoyer sur la Drive PX pour faciliter le développement de ce type de voiture. Il en a d’ailleurs profité pour inviter Elon Musk, le P.D.G de Tesla, pour qu’il vienne parler de l’évolution des voitures autonomes et des travaux de sa société dans ce domaine.