Oculus Rift DK2 : le test

Image 1 : Oculus Rift DK2 : le test

Les branchements

Brancher le casque n’est pas une sinécure. Le casque lui-même est relié à un petit boîtier (bien plus compact que celui du DK1) qui concentre la connectique. On a donc une prise HDMI mâle (un adaptateur HDMI est fourni), une prise USB, un câble qui part vers un adaptateur secteur et un câble qui part vers la caméra. De plus, la caméra elle-même doit être reliée à l’ordinateur via son propre câble USB. On se retrouve rapidement avec un méli-mélo de câbles, ce qui est peu pratique. Bonne nouvelle, ils sont assez longs pour n’importe quel bureau.