Accueil » Dossier » OCZ Agility 4 : le bon compromis ? » Page 7

OCZ Agility 4 : le bon compromis ?

1 : Introduction 2 : A l’intérieur de l’Agility 4 3 : Configuration du test 4 : Performances aléatoires 4 Ko 5 : Performances séquentielles 128 Ko 6 : Performances incompressibles 8 : Consommation 9 : Conclusion

Storage Bench v1.0 & PCMark 7

Pour mémoire, le Storage Bench v.1.0 est notre propre test « à la trace » qui enregistre et reproduit les deux premières semaines d’activité E/S sur une station de travail. Du fait que la trace incorpore plusieurs installations de logiciels, elle est riche en écritures séquentielles.

Image 1 : OCZ Agility 4 : le bon compromis ?

Parce qu’il mêle données compressibles et incompressibles sur une longue période, ce test illustre bien les performances à long terme des SSD. A capacité égale, on peut voir que l’Agility 4 est environ 10 % moins performant que son prédécesseur.

PCMark 7

Image 2 : OCZ Agility 4 : le bon compromis ?

Parce qu’il s’appuie sur des données compressibles en premier lieu, PCMark 7 fait briller les SSD SandForce. En parallèle, l’Agility 3 persiste à systématiquement devancer l’Agility 4 à capacité identique.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. A l’intérieur de l’Agility 4
  3. Configuration du test
  4. Performances aléatoires 4 Ko
  5. Performances séquentielles 128 Ko
  6. Performances incompressibles
  7. Storage Bench v1.0 & PCMark 7
  8. Consommation
  9. Conclusion