Accueil » Actualité » OCZ passe au 1,8 pouce pour ses SSD

OCZ passe au 1,8 pouce pour ses SSD

Valse des formats ?

En 1,8 pouce, on retrouve deux épaisseurs : 5 mm (1 plateau) et 8 mm (2 plateaux) et diverses interfaces. En SATA, il y a le microSATA et le ZIF SATA. En PATA, du 50 broches (type CompactFlash), du ZIF, du 44 broches en latéral, etc. Concrètement, chaque machine dispose pratiquement de son disque dur dédié.

Image 1 : OCZ passe au 1,8 pouce pour ses SSDLe format 1,8 pouce, longtemps cantonné aux baladeurs (au moment de l’heure de gloire de l’iPod) et aux ultraportables haut de gamme, va-t-il enfin se démocratiser ? Au vu des sorties, peut-être. En effet, OCZ présente — au Computex — des SSD au format 1,8 pouce. Le principal problème de ce type de solution, les performances, est donc supprimé et la valse des connecteurs est globalement morte depuis le passage au microSATA, même si certains persistent avec des interfaces peu standard (Apple et le MacBook Air, qui utilise un SSD en ZIF SATA, par exemple).

Concrètement, OCZ devrait proposer deux modèles, le Vertex 2 (à base de SandForce) et l’Onyx, basé sur le Barefoot « Eco » de chez Indilinx. Le point intéressant des SSD est que les performances restent élevées en 1,8 pouce et que la capacité ne souffre généralement pas trop de la diminution du volume. En effet, dans le monde des disques durs, on est limité à 4 200 tpm en général (parfois 5 400 tpm) avec deux plateaux de petite taille et donc offrant moins de capacité et une vitesse séquentielle moins élevée (plus le plateau à un diamètre élevé plus sa vitesse maximale est élevée). Les débits du Vertex 2 ne sont pas annoncés (a priori les mêmes que la version 2,5 pouces) et des capacités de 60, 120 et 240 Go sont prévues. Le modèle Onyx sera disponible en 32 et 64 Go, avec des débits de 145 Mo/s en lecture et 120 Mo/s en écriture (un peu plus que la version 2,5 pouces).

En pratique, les deux références viendront rejoindre les X18-M d’Intel et les rares SSD 1,8 pouce proposés par différents intégrateurs pour mettre à jour les machines. Comme on le voit actuellement, la taille est au centre des attentes des constructeurs, et donc des utilisateurs (cf. les disques durs de 7 mm chez Hitachi).